UN JOUR, UN PARCOURS – Auguste DELAMBRE, de Miraumont

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 6 mai 1892 à Miraumont, Auguste DELAMBRE est le fils d’Auguste et de Christine PROYART. Miraumont est un petit bourg de la Somme comptant un peu moins de 1 000 habitants.  La commune est située au Nord duLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Auguste DELAMBRE, de Miraumont

UN JOUR, UN PARCOURS – Emile FLANDRE de Longpré-les-Corps-Saints

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 2 novembre 1892, Emile FLANDRE est le fils d’Eugène FLANDRE et d’Olympe DULIN. Emile et son frère Eugène, d’un an son aîné, sont nés à Bouchon dans la Somme. Eugène FLANDRE père effectuait son service militaire au 8eLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Emile FLANDRE de Longpré-les-Corps-Saints

UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 11 juillet 1891, Alphonse BEDOT a reçu comme prénoms Marie Constant Frédéric Alphonse. C’est finalement le 4e prénom, celui d’Alphonse, qui a été utilisé pendant sa vie. Alphonse est le premier enfant de Vital et d’Ernestine BEDOT. ErnestineLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel

UN JOUR, UN PARCOURS – Victor MARECHAL de Thézy-Glimont

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 18 novembre 1892, Victor MARECHAL est le fils d’Ulphius MARECHAL et d’Antonia PILLON. Peu de temps après leur mariage Ulphius et Antonia ont quitté Domart-sur-la-Luce et le Santerre, pour Thézy-Glimont et la Vallée de l’Avre. Si moins deLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Victor MARECHAL de Thézy-Glimont

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Marius FERNET d’Albert

Né le 12 juillet 1891, Marius FERNET a perdu son père alors qu’il n’était âgé que de 3 ans. Théodore FERNET, le père de Marius, mécanicien de profession, avait épousé Marie, une fille d’Englebelmer. Marie est originaire d’Englebelmer et la famille FERNET est originaire de Méaulte depuis plusieurs générations. Si le couple s’est installé RueLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Marius FERNET d’Albert

UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred PITEUX, de Terramesnil

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 7 mai 1891, Alfred PITEUX est le fils d’Alfred PITEUX et d’Anna DUBUS. Alfred père est ouvrier agricole. Anna est couturière. Quand Alfred fils vient au monde, deux enfants sont déjà présents au foyer des PITEUX dans laLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred PITEUX, de Terramesnil

UN JOUR, UN PARCOURS – Gaëtan CAUET de Vaire-sous-Corbie

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 10 juillet 1891, Gaëtan CAUET est le fils d’Ernest CAUET et d’Eugénie GODEBERT. Ernest CAUET est l’instituteur public de Vaire-sous-Corbie. Il loge avec son épouse et ses garçons, Eugène, Léon et Gaëtan, dans le bâtiment qui abrite l’écoleLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Gaëtan CAUET de Vaire-sous-Corbie

UN JOUR, UN PARCOURS – Georges LAURENT de Montdidier

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 24 novembre 1891, Georges LAURENT est le fils aîné d’Edmond et de Maximilienne. Quand il a épousé Maximilienne, Edmond effectuait son service militaire au 8e Bataillon de Chasseurs à Pied d’Amiens. Maximilienne était chaussonnière. Edmond est originaire deLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Georges LAURENT de Montdidier

UN JOUR, UN PARCOURS – Ulysse CARPENTIER, de Villers-Bocage

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 25 mai 1893, Ulysse CARPENTIER  est un enfant de l’amour, premier bébé du jeune couple qui vient de se former entre Léocadie OGEZ et Ulysse CARPENTIER. Son prénom, en tant que fils aîné, est le même que celuiLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Ulysse CARPENTIER, de Villers-Bocage

UN JOUR, UN PARCOURS – Albert CACHELIEVRE, de Nesle

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 21 juin 1892, Théophile Jean Albert CACHELIEVRE aura comme prénom usuel Albert, pendant toute sa vie. Albert est originaire de Nesle, comme Claire LEFEVRE, sa mère. Les LEFEVRE tiennent une boucherie, dans la Rue de la Monnaie, àLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Albert CACHELIEVRE, de Nesle

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Jules dit Richard GORGUET de Villers-Faucon

Né le 14 novembre 1890, Richard GORGUET est le fils de Gustave GORGUET et de Maria CAMUS. Les GORGUET et les CAMUS résident dans le hameau de Leuilly situé sur le territoire de la commune de Villers-Faucon. Ce hameau était une commune à part entière jusqu’à la Révolution française. Emile VION est fabricant de sucre.Lire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Jules dit Richard GORGUET de Villers-Faucon

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Léonce OGER d’Amiens et de Caours

Né le 29 juin 1892, Léonce OGER a vu le jour à Amiens, dans la Rue Saint-Leu, grâce à l’intervention du Docteur LENOEL.   A Amiens et dans tout le département de la Somme, Jules LENOEL est un homme célèbre. Ancien directeur de l’Ecole de Médecine, Il a participé très activement à la lutte contreLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Léonce OGER d’Amiens et de Caours

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Emile MILLE d’Amiens

Né le 1er février 1893, Emile MILLE est le fils de Jean-Baptiste MILLE et de Maria CAUET. Jean-Baptiste et Maria sont tous deux issus de familles d’hortillons installées depuis plusieurs générations dans le quartier de La Neuville, à Amiens. Situé entre la gare du Nord et la commune de Camon, au coeur des hortillonnages, ceLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Emile MILLE d’Amiens

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Jean-Pierre PAJOT d’Abbeville

Né le 14 mai 1893, Jean-Pierre PAJOT est le fils de Louis PAJOT et d’Hélène FERRY. C’est dans une maison bourgeoise du centre-ville d’Abbeville que Jean-Pierre voit le jour. Louis, son père, est un enseignant catholique. La vie est confortable pour l’unique fils des PAJOT. Elève particulièrement brillant, Jean-Pierre entre à la Faculté de médecineLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Jean-Pierre PAJOT d’Abbeville

UN JOUR, UN PARCOURS – Jules HOUBART de Camon

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 27 janvier 1891, Jules HOUBART est le fils d’Abel et de Philomène. Abel est originaire de Beauval près de Doullens et Philomène de Saint-Sauflieu près d’Ailly-sur-Noye. Le couple se marie en 1875 à Saint-Sauflieu. Ernestine, leur premier enfant,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Jules HOUBART de Camon

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Pierre THUILLIEZ de Ville-sur-Ancre

Né le 19 décembre 1892, Pierre THUILLIEZ  est le fils d’Amélina et de François. François est originaire de Pys, village du Nord de la Somme limitrophe du Pas-de-Calais. Amélina est née à Ville-sous-Corbie. C’est dans cette commune qu’ils se sont mariés et ont construit leur foyer. François était ouvrier agricole à Pys. C’est donc sansLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Pierre THUILLIEZ de Ville-sur-Ancre

UN JOUR, UN PARCOURS – Edmond TOURBIER de Morlancourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 3 décembre 1893, Edmond TOURBIER est le fils de Florent et Adolphine. Morlancourt est un village du canton de Bray-sur-Somme, établi dans une vallée sèche. Les habitations du chef-lieu de la commune sont plutôt réparties entre les versantsLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Edmond TOURBIER de Morlancourt

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Léon VASSEUR de Rivery

Né le 29 novembre 1892, Léon VASSEUR a passé sa petite enfance à Amiens. Ses parents, Alphonse et Marie-Colombe, y habitaient. Alphonse était homme d’équipe au Chemin de Fer. C’est dans la capitale picarde, dans leur petite maison de la Rue Béranger, que sont nés Andrée, Gaston, Léon, Marcel, Blanche et Georges. Léon a unLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Léon VASSEUR de Rivery

UN JOUR, UN PARCOURS – René LANCELLE d’Amiens

Né le 11 septembre 1892, René LANCELLE est né au-dessus d’une charcuterie. Louis LANCELLE et Emilie DHENAIN habitent dans le Faubourg de Noyon, à Amiens, dans la paroisse Sainte-Anne. Mariés, Louis et Emilie tiennent un commerce de charcuterie, au numéro 2 de la Rue Caussin de Perceval. Ils ont à peine plus de 25 ansLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – René LANCELLE d’Amiens

LA FIN D’UN REGIMENT PICARD

Il y a 106 ans, des jeunes d’un régiment d’infanterie de la Somme, le 128e RI, ont vécu quelques heures d’enfer, sous les tirs permanents de l’artillerie allemande, à Fontenois, petit hameau de la commune de Saint-Pierremont, dans le département des Ardennes. En pleine retraite de la Bataille des Frontières, l’ordre a été donné auLire la suite LA FIN D’UN REGIMENT PICARD

UN MEMORIAL INDIVIDUEL POUR HONORER AUSSI LES AUTRES

LE 128e RI DE LA SOMME, EN FORET D’ARGONNE Au détour d’un chemin broussailleux, en forêt de Servon-Melzicourt, en Argonne, quelle n’est pas la surprise de découvrir un monument commémorant un combat mené en ces lieux par des jeunes hommes du 128e Régiment d’Infanterie de la Somme, en novembre 1914. Ce monument, aujourd’hui envahi parLire la suite UN MEMORIAL INDIVIDUEL POUR HONORER AUSSI LES AUTRES

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Louis DELHOMEL de Montières (Amiens)

Né le 7 juillet 1891, Louis DELHOMEL se prénomme Louis, comme son père. Faubourg éloigné du centre d’Amiens et de ses anciens remparts, Montières est un village pour tous ceux qui y habitent. Peu d’entre eux se disent Amiénois. C’est à Montières que naît Louis. Son père, Louis, est journalier, et sa mère, Marie, estLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Louis DELHOMEL de Montières (Amiens)

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Georges MACRON de Bernaville

Né le 26 juin 1891, Georges MACRON a vu le jour, Rue du Château, à Bernaville. Sa mère s’appelle Colombe et son père, Eugène. Georges est le dernier d’une fratrie de six enfants Bernaville est un bourg du Nord du département de la Somme, comptant un peu moins de 1 000 habitants à la fin duLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Georges MACRON de Bernaville

UN JOUR, UN PARCOURS- Fernand DHEILLY, d’Hérissart

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 16 juin 1891, Fernand DHEILLY est un enfant d’Hérissart. Nombreux sont ceux qui portent le même patronyme dans ce petit village du canton d’Acheux-en-Amiénois, au Nord du département de la Somme. Fernand est le fils de Martin DHEILLYLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS- Fernand DHEILLY, d’Hérissart

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Georges RIQUIER de Lamotte-Brebière

Né le 9 juin 1892, Georges RIQUIER passe toute sa jeunesse à Lamotte-Brebière. Comme son frère, Maurice, Georges a vu le jour à Amiens, mais leur vraie commune de cœur, c’est Lamotte. Ce charmant petit village au bord du fleuve Somme, situé à deux kilomètres de Camon,  compte moins de 150 habitants, en 1896, quandLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Georges RIQUIER de Lamotte-Brebière

UN JOUR, UN PARCOURS – Raoul DIRSON de Vaux-en-Amiénois

Né le 6 juin 1893, Raoul DIRSON est le fils de l’instituteur. Depuis que l’école de la République est entrée dans les campagnes, tous les garçons de Vaux-lès-Amiens ont fréquenté les bancs de la classe de Théophane DIRSON. Malgré son nom, le village n’est pas voisin de la préfecture de la Somme mais situé dansLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Raoul DIRSON de Vaux-en-Amiénois

30 août 1914 : le dessert de Von Kluck

Fin août 1914, après 4 jours de combats disséminés qui ont été particulièrement destructeurs, la stratégie peu évidente à comprendre, jusque-là, du général Joffre commence à se mettre en place. Les 1ère et 2e armées françaises retiennent, sur la frontière des Vosges, les 6e et 7e armées allemandes. Les 3e et 4e armées, déjà fortementLire la suite 30 août 1914 : le dessert de Von Kluck

6 août 1914 : rejoindre Liège…à vélo!

La nuit du 5 au 6 août est terrible autour de Liège. L’envahisseur, malgré des pertes importantes, arrive à entrer dans la ville et à se rapprocher des forts. Des combats sont menés entre les Allemands et les Belges … à l’aveugle. Chaque fort ne dispose que d’un projecteur aérien qu’aucun système de défense neLire la suite 6 août 1914 : rejoindre Liège…à vélo!