Cimetière du Radan

LE CIMETIERE DU RADAN, A BELLEFONTAINE, BIENTOT INSCRIT SUR LA LISTE DU PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO ?

139 sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale font l’objet d’une demande d’inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Dans cette liste figurent 96 sites en France, 27 en Flandre et 16 en Wallonie.

Le cimetière franco-allemand du RADAN, à Bellefontaine, où reposent 52 jeunes de la SOMME tués le 22 août 1914, a été retenu sur cette liste.

Les principaux arguments qui ont justifié ce choix sont liés aux qualités paysagères et horticoles du site, ainsi qu’à l’histoire des rites funéraires qui y est associée. Il s’agit d’un cimetière réunissant, sur le sol belge, des sépultures françaises et allemandes, ce qui lui donne un caractère assez particulier.

Deux autres cimetières à proximité de Bellefontaine, sont également retenus. Il s’agit du cimetière du Plateau et du cimetière de l’Orée de la Forêt, installés tous les deux sur le territoire de la commune de Tintigny (La commune de Tintigny comprend les villages de Tintigny, Bellefontaine, Rossignol, Saint-Vincent, Breuvanne, Lahage, Ansart, Poncelle et Han).

Ces 3 sites sont les seuls de la province du Luxembourg qui ont été retenus sur la liste de candidatures.

Pour le département de la SOMME, 11 sites ont été retenus :

  • Beaumont-Hamel (mémorial terre-neuvien, mémorial à la 29e division, par commémoratif et Hunter’s cemetery
  • Mill Road Cemetery à Thiepval
  • Le mémorial franco-britannique de Thiepval et carrés militaires français et britanniques
  • Pozières britisch cemetery et Pozières Memorial
  • Mémorial national sud-africain et cimetière Delville Wood à Longueval
  • Nécropole française de Rancourt et chapelle du Souvenir français à Rancourt/Bouchavesnes-Bergen
  • Rancourt military cemetery
  • Le cimetière allemand de Rancourt
  • Le mémorial national australien et le cimetière militaire à Fouilloy/Villers-Bretonneux
  • Le cimetière des travailleurs chinois et le mémorial chinois de Nolette à Noyelles-sur-mer
  • Louvencourt military cemetery

 

Cette candidature sera examinée par le Comité du patrimoine mondial lors de sa session de juillet 2018.

La commémoration du 26 août 2018 au cimetière du Radan à Bellefontaine, à laquelle participera l’association « De la Somme à Bellefontaine » (cérémonie à partir de 10h00) se déroulera donc (sauf mauvaise surprise) dans un site mémoriel de la Grande guerre, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Le plan du cimetière du Radan (Belgique)

plan radan-page-001


 

Trouvailles à Bellefontaine

Michèle Becquet-Stocklin (24 août 2014)

Un cimetière.
Tapi dans la plaine,
Adossé à la forêt,
Tout contre,
Ce champ du repos nous ouvre grand sa grille et
Nous invite à pénétrer dans cet autre monde…
Que cherchons-nous ?
Venus nous recueillir sur une tombe comme on visite un parent,
La quiétude du lieu nous enveloppe et nous retient,
Presque familièrement.
Pourtant,
À droite, à gauche,
Stèle après croix, au détour des allées,
S’égrènent des noms et des prénoms,
Litanie étourdissante d’une jeunesse avortée.
Errance des pensées en quête de sens, scandée de ce « mort pour la France »,
Comme un cœur qui bat.
Qui sommes-nous ?
Divagation de l’esprit qui entrevoit l’incodifiable, l’inqualifiable,
Noirceur de l’âme humaine.
Imaginaire débridé, et derrière nous bientôt, une armée silencieuse debout, se met en
marche,
Qui fraternise.
Le temps s’immobilise.
Sursaut.
Nous tirant de la rêverie, un promeneur, en visite lui aussi, croise notre chemin.
Sourire, chaleur, propos échangés.
Humanité.
Comme un début de réponse ?
Un évènement se prépare.
Heureux celui-ci,
Qui nous réunit dans une même recherche.
Quelle est-elle ?
Chants qui s’élèvent vers les cieux
Comme des ponts jetés entre l’hier sanglant et un demain chatoyant.
Poignées de mains appuyées, accolades franches, embrassades à s’étouffer, regards qui
pétillent, Rires qui éclatent.
Un moment de bonheur vrai,
De rencontres improbables,
De fraternité qui repousse les frontières.
Ce jour- là, à Bellefontaine,
Oui,
Je crois que nous l’avons découvert
Tous ensemble,
A portée de mains…
Le nerf de la …PAIX

IMAG4512

Cimetière du Radan,

Omer Josse (1970).

 

La rumeur confuse du vent dans les sapins

Remémore en ce jour la tragique épopée

Des valeureux soldats de France et d’outre-Rhin

Qui croisèrent, en ces lieux, et le feu et l’épée.

 

Vision d’épouvante que ces combats sanglants

D’un vingt-deux août de soufre et de carnage

Où tant de jeunes vies étreignirent en luttant

Le spectre de la mort, jaloux de leur courage

 

Ils ne reverront plus les lieux de leur enfance

Tous ces beaux gars venus de leur lointain village.

Et ces autres jeunes à la rude prestance

Qui partaient à l’assaut d’un faux et vain mirage.

 

Ils sont là côte à côte, allongés sans apprêt,

Enfin pacifiés dans un commun destin

Concrétisé ici par une croix de grès,

Symbole de pardon et de rachat divin

 

Sur le champ de repos, un obélisque veille

Pour que se perpétue, en notre coin de terre,

L’héroïque vaillance, à nulle autre pareille,

Traduite en quelques mots burinés sur la pierre.

 

Et dans le grand calme de la soirée d’automne,

A peine un peu troublé par un hululement,

Je crois entendre au loin un écho qui entonne :

« Paix à jamais, peuples de tous les continents! »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA