SE SOUVENIR DE FONTENOIS

Dimanche dernier, plus de cent personnes étaient réunies dans le hameau de Fontenois (commune de Saint-Pierremont – Ardennes) pour rendre hommage aux victimes du 31 août 1914.

En présence des élus de la commune, de porte-drapeaux, de reconstituants en tenue d’époque et de membres de familles des victimes, plusieurs textes ont été lus. Deux discours d’Anciens Combattants qui avaient été blessés à Fontenois ont suscité beaucoup d’émotion dans le public. Philippe Degroote, trésorier de l’association, a lu le discours déclamé à Fontenois le 4 juin 1939 par Léon Grognet, décrivant avec une grande précision les combats du 31 août 1914.

Philippe Degroote

Puis Michèle Stocklin-Becquet, secrétaire de l’association, a lu un extrait d’un discours d’Augustin Bisiaux, dernier survivant des combats de Fontenois à être venu à Fontenois. Chaque année jusqu’au début des années 1980, les rescapés des combats du 31 août 1914 venaient se recueillir à Fontenois sur les lieux où leurs camarades avaient été tués. Ils étaient accueillis par Henri Jurion, dont des descendants habitent toujours le hameau de Fontenois.

Au micro, Michèle STOCKLIN-BECQUET, devant le maître de cérémonie, Dominique DANJOU

Le parcours d’une victime des combats du 31 août 1914 lu devant l’assemblée était empli d’émotion, d’autant que 5 membres de sa famille avait fait le déplacement jusque dans les Ardennes pour assister à la cérémonie. Il s’appelait Joseph Douay et était originaire de Feuquières-en-Vimeu dans la Somme. Il a été tué à Fontenois à l’âge de 22 ans.

Loïc Lalonde, maire de Saint-Pierremont, a insisté sur l’importance de cette action de devoir de mémoire pour les habitants de la commune. Cette bataille qui a fait au moins 140 morts et 300 blessés dans la seule matinée du 31 août 1914 fait aussi partie de l’histoire du village et de ses habitants.

Dépôt de gerbe par Loïc Lalonde, maire de Saint-Pierremont

Le 31 août 1914, les habitants de Fontenois ont assisté au massacre. La population n’avait pas été évacuée. Toutes les maisons ont été utilisées pour y soigner des blessés. Ils ont vu les corps inanimés d’au moins 133 jeunes Français âgés de moins de 25 ans. Ils ont entendu les blessés gémir, crier de douleur pendant toute la nuit et la matinée du 1er septembre. Les victimes du 31 août 1914 à Fontenois étaient majoritairement originaires de la Somme, de l’Oise et du Pas-de-Calais. Ils effectuaient presque tous leur service militaire quand la guerre a été déclarée.

Quelques participants (au premier plan, Eugène Maillard, doyen de Fontenois)

La retraite de l’Armée française, entre le 26 août et le 4 septembre 1914, n’est pas un simple déplacement de troupes à travers les départements de la Meuse, des Ardennes et de l’Aisne. En 10 jours, près de 40 000 Français perdent la vie dans ces trois départements, dans des combats visant essentiellement à ralentir la progression des troupes allemandes. Des combats inutiles…

Des membres de l’association « De la Somme à Bellefontaine » devant le mémorial de Fontenois
Les membres de la famille de Joseph DOUAY devant le mémorial de Fontenois

La veille de la cérémonie à Fontenois, une délégation de l’association s’est rendue à la nécropole de Chestres-Vouziers pour se recueillir devant l’ossuaire N°1 où reposent les morts non identifiés des combats de la fin août dans ce secteur. Une gerbe a été déposée par des membres de familles de victimes en présence du maire de Saint-Pierremont.

Délégation de l’association à la nécropole de Chestres-Vouziers
Les participants devant l’ossuaire N°1
Sonnerie au morts par Lionel Joly (avec le cornet à pistons ayant appartenu à son grand-oncle tué en août 1914 en Belgique)
Les membres de la famille de Joseph Douay devant l’ossuaire N°1 de Chestres-Vouziers

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s