UN JOUR, UN PARCOURS – Georges MERCHEZ, d’Abbeville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 29 mai 1892, Georges MERCHEZ est le fils d’un typographe. Né au numéro 22 de la Chaussée d’Hocquet, à Abbeville, dans la Somme, Georges est le fils d’Arthur MERCHEZ, typographe de profession et de Jeanne PRUDHOMME, couturière enLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Georges MERCHEZ, d’Abbeville

UN JOUR, UN PARCOURS – Félix DUCLAIRE, de Bray-sur-Somme et de Ponthoile

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né  le 16 mai 1893, Félix DUCLAIRE aurait pu vivre toute sa vie à Bray, bourg de la Vallée de la Haute-Somme situé dans un méandre du fleuve Somme. Félix est le fils de Gustave DUCLAIRE et de Mathilde LONGUEVILLE.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Félix DUCLAIRE, de Bray-sur-Somme et de Ponthoile

UN JOUR, UN PARCOURS – Ulysse CARPENTIER, de Villers-Bocage

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 25 mai 1893, Ulysse CARPENTIER  est un enfant de l’amour, premier bébé du jeune couple qui vient de se former entre Léocadie OGEZ et Ulysse CARPENTIER. Son prénom, en tant que fils aîné, est le même que celuiLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Ulysse CARPENTIER, de Villers-Bocage

UN JOUR, UN PARCOURS – Albert CACHELIEVRE, de Nesle

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 21 juin 1892, Théophile Jean Albert CACHELIEVRE aura comme prénom usuel Albert, pendant toute sa vie. Albert est originaire de Nesle, comme Claire LEFEVRE, sa mère. Les LEFEVRE tiennent une boucherie, dans la Rue de la Monnaie, àLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Albert CACHELIEVRE, de Nesle

UN JOUR, UN PARCOURS – Emile MINER de Chaussoy-Epagny

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 26 juillet 1893, Emile MINER est né dans une maison de garde-barrière.  Son père, Emile Auguste Ernest, est employé aux Chemins de fer. Leur maison est située sur la ligne qui relie Amiens à la Vallée de l’Ourcq,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Emile MINER de Chaussoy-Epagny

UN JOUR, UN PARCOURS – Léonce OGER, d’Amiens et de Caours

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 29 juin 1892, Léonce OGER a vu le jour à Amiens, dans la Rue Saint-Leu, grâce à l’intervention du Docteur LENOEL.   A Amiens et dans tout le département de la Somme, Jules LENOEL est un homme célèbre.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Léonce OGER, d’Amiens et de Caours

UN JOUR, UN PARCOURS – Félix ROUX, d’Ennemain

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 12 juin 1891, Félix ROUX n’a jamais connu son père. Sa mère, Irène, porte le patronyme de ROUX. Enfant naturel, Félix s’appellera donc ROUX, comme ses frères aînés, Fernand et Arthur, son frère cadet, Robert, et sa petiteLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Félix ROUX, d’Ennemain

UN JOUR, UN PARCOURS – Oscar BOCQUILLON, de Vironchaux

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 1er juillet 1891, Oscar BOCQUILLON est un Vironchellois. Les parents d’Oscar se prénomment Gédéon et Victoire. Gédéon est originaire de Vironchaux. Ménager, il habite chez ses parents, Rue de Crécy, et ne se décide à prendre une épouseLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Oscar BOCQUILLON, de Vironchaux

UN JOUR, UN PARCOURS – Adrien MACLAIRE, de Framicourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 19 juin 1891, Adrien MACLAIRE est un fils d’agriculteur. Qui connaît Framicourt, son village de naissance ? Si le village l’est peu, ce secteur du plateau du Vimeu est bien connu par un monument assez exceptionnel. Framicourt est situéLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Adrien MACLAIRE, de Framicourt

LE 22 AOÛT 1914 AURA BIENTÔT SON MUSÉE A ROSSIGNOL

Le Centre Mémoriel de ROSSIGNOL pourra peut-être ouvrir ses portes au public avant la fin de l’année 2021. Les travaux de construction du bâtiment ont bien avancé. Ce centre permettra aux visiteurs de mieux comprendre le contexte des combats qui se sont déroulés à ROSSIGNOL, mais aussi à BELLEFONTAINE et à SAINT-VINCENT, autres sections deLire la suite LE 22 AOÛT 1914 AURA BIENTÔT SON MUSÉE A ROSSIGNOL

UN JOUR, UN PARCOURS – Edmond TOURBIER de Morlancourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 3 décembre 1893, Edmond TOURBIER est le fils de Florent et Adolphine. Morlancourt est un village du canton de Bray-sur-Somme, établi dans une vallée sèche. Les habitations du chef-lieu de la commune sont plutôt réparties entre les versantsLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Edmond TOURBIER de Morlancourt

UN JOUR, UN PARCOURS – Eugène PRUVOT de Feuquières-en-Vimeu

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 25 octobre 1892, Eugène PRUVOT est le fils de Léon et Clotilde. Quand Léon PRUVOT, le père d’Eugène, meurt, il n’est âgé que de 30 ans. Il laisse Clotilde, son épouse, avec leurs cinq enfants : Albertine, Georges, Lucien,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Eugène PRUVOT de Feuquières-en-Vimeu

UN JOUR, UN PARCOURS – Maurice CARDON de Béalcourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 5 octobre 1892, Maurice CARDON est le fils d’Achiles CARDON. Maurice porte d’ailleurs en deuxième prénom celui de son père, orthographié de la même façon, loin de la Grèce et de la Guerre de Troie. Achiles CARDON estLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Maurice CARDON de Béalcourt

UN JOUR, UN PARCOURS – Raoul WAQUET de Fontaine-le-Sec

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 19 octobre 1893, Raoul WAQUET, qui porte les prénoms de Raoul Joseph Laurent, sera aussi bien appelé Raoul que Laurent pendant toute sa vie, mais jamais Joseph, car c’est le prénom du frère né deux ans avant lui.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Raoul WAQUET de Fontaine-le-Sec

UN JOUR, UN PARCOURS – Eugène DEVILLERS de Nesle

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 22 août 1892, Eugène DEVILLERS se prénomme officiellement Ernest Arthur Eugène. Fils de Charles et de Félicie, Eugène voit le jour dans une petite maison de la Rue des Chapeliers, à Nesle. Après la naissance de Lucie, leurLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Eugène DEVILLERS de Nesle

UN JOUR, UN PARCOURS – Joseph MENIVAL de Gamaches

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 20 août 1891, Joseph MENIVAL a été longtemps oublié. Joseph est le fils de François MENIVAL, originaire de Gamaches, et de Marcelline Delenclos, de Fressenneville, commune du Vimeu. Joseph et Marcelline ont fait le choix, comme beaucoup deLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Joseph MENIVAL de Gamaches

UN JOUR, UN PARCOURS – Armand CRIMET de Brucamps

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 16 août 1892, Armand CRIMET est le fils d’un ouvrier agricole. C’est à Brucamps, village de la Somme de 300 habitants, situé entre Ailly-le-Haut-Clocher et Domart-en-Ponthieu, qu’Armand voit le jour, à six heures du soir. Son père, Louis,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Armand CRIMET de Brucamps

UN JOUR, UN PARCOURS – Charles COLOMBIER de Vauvillers

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 14 août 1891, Charles COLOMBIER est un Nordiste. Ses parents, Kléber et Marie, résidaient dans le département du Nord, plus précisément dans le bourg de Gouzeaucourt, quand Charles est né. Cette commune de l’arrondissement de Cambrai est uneLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Charles COLOMBIER de Vauvillers

Annulation des cérémonies à Bellefontaine

En raison de la crise sanitaire, les cérémonies prévues le 23 août 2020, au cimetière du Radan, à Bellefontaine, sont annulées. 22 AOUT 1914: UN SAMEDI SANGLANT Espérons que l’an prochain, nous pourrons nous retrouver, Belges et Français, pour rendre hommage, le 22 août 2021, aux victimes de ce « samedi sanglant », ce 22 août 1914, Lire la suite Annulation des cérémonies à Bellefontaine

UN JOUR, UN PARCOURS –Alcide THUILLIER et Lucien DUVAUCHEL de Beauquesne

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Nés le 9 août 1891, Alcide THUILLIER et Lucien DUVAUCHEL sont des enfants de Beauquesne. Ils sont nés le même jour, Alcide, à 4 heures du matin et Lucien, à 5 heures de l’après-midi. Le père d’Alcide THUILLIER est manouvrier.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS –Alcide THUILLIER et Lucien DUVAUCHEL de Beauquesne

UN JOUR, UN PARCOURS – Marcel DECRESSAIN et Marcel DELAMOUR de Cléry-sur-Somme

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Nés le 8 août 1892, Marcel DECRESSAIN et Marcel DELAMOUR sont des enfants de la Vallée de la Haute-Somme. Cléry-sur-Somme, leur commune de naissance, est un village situé à l’Ouest de Péronne, qui compte près de 1 000 habitants àLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Marcel DECRESSAIN et Marcel DELAMOUR de Cléry-sur-Somme

UN JOUR , UN PARCOURS – Victorin PRUVOT de Bertangles

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 7 août 1891, Victorin PRUVOT est le fils d’un coupeur de velours. C’est devant le maire de Bertangles, village du canton de Villers-Bocage, situé au Nord d’Amiens, que Philippe vient déclarer la naissance de son fils, accompagné deLire la suite UN JOUR , UN PARCOURS – Victorin PRUVOT de Bertangles

UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand GUAQUERE de Bernay-en-Ponthieu

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 2 août 1892, Fernand GUAQUERE ne se prénommait pas Fernand. Son père, François, avait déclaré sa naissance, à la mairie de Bernay-en-Ponthieu, et avait énoncé les prénoms qu’il lui donnait : Jean Baptiste Alphonse Ernest. Mais, c’est le surnomLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand GUAQUERE de Bernay-en-Ponthieu

UN JOUR, UN PARCOURS – Edmé CAUET de Louvencourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 31 juillet 1891, Edmé CAUET habitait près du château de Louvencourt. Edmé est le fils de Fulgence CAUET, journalier agricole, et de Marie Bonnay, couturière. Fulgence est originaire de Vauchelles-les-Authie et Marie de Louvencourt. C’est dans le villageLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Edmé CAUET de Louvencourt

UN MEMORIAL INDIVIDUEL POUR HONORER AUSSI LES AUTRES

LE 128e RI DE LA SOMME, EN FORET D’ARGONNE Au détour d’un chemin broussailleux, en forêt de Servon-Melzicourt, en Argonne, quelle n’est pas la surprise de découvrir un monument commémorant un combat mené en ces lieux par des jeunes hommes du 128e Régiment d’Infanterie de la Somme, en novembre 1914. Ce monument, aujourd’hui envahi parLire la suite UN MEMORIAL INDIVIDUEL POUR HONORER AUSSI LES AUTRES

UN JOUR, UN PARCOURS – Marcel BOUTTÉ, de Tully

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 25 juillet 1893, Marcel BOUTTÉ a un menton à fossette. C’est à Tully, Rue de Martaigneville, qu’il voit le jour. Son père se prénomme Adrien et sa mère, Louise. Adrien est originaire de la commune et Louise, duLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Marcel BOUTTÉ, de Tully

UN JOUR, UN PARCOURS – Albert DURIER, de Daours

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 19 juillet 1891, Albert DURIER est le fils de Zénobe et de Céleste. Zénobe est originaire de Bussy-les-Daours, et Céleste de Pont-Noyelles. C’est à Daours qu’ils décident d’habiter après leur mariage. Daours est une commune de 650 habitantsLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Albert DURIER, de Daours

UN JOUR, UN PARCOURS – Camille COCQUELIN, de Citernes

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 18 juillet 1892, Camille COCQUELIN est originaire de Citernes. A Citernes, village agricole du plateau du Vimeu, situé près d’Hallencourt, dans la Somme, il y a les COCQUELIN de Citernes et les COCQUELIN originaires du village voisin deLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Camille COCQUELIN, de Citernes

UN JOUR, UN PARCOURS – Xavier ALERBE, d’Allonville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 17 juillet 1891, Xavier ALERBE est le petit-fils d’un charron. La mère de Xavier se prénomme Louise. Originaire, comme elle, du village d’Allonville, au Nord d’Amiens, son père était charron. Eugène ALERBE, le père de Xavier, est ouvrierLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Xavier ALERBE, d’Allonville

UN JOUR, UN PARCOURS – Lucien TOURNEL, de Dompierre et de Lihons

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 16 juillet 1891, Lucien TOURNEL avait reçu les prénoms d’Armand Célestin Lucien quand son père a déclaré sa naissance en mairie de Dompierre. Mais c’est Lucien qui deviendra son prénom usuel. Lucien est le fils d’Armand  TOURNEL, ouvrierLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Lucien TOURNEL, de Dompierre et de Lihons

UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred PADÉ, d’Ault-Onival

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 14 juillet 1892, Alfred PADÉ habitait le lieu-dit Onival, à Ault. Le grand-père d’Alfred est venu s’installer à Ault. Originaire de Lanchères, près de Cayeux-sur-Mer, il exerçait la profession de courtier en mouture. Il a eu deux fils,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred PADÉ, d’Ault-Onival

UN JOUR, UN PARCOURS – Henri LEMAIRE, de Saint-Quentin-en-Tourmont

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 13 juillet 1892, Henri LEMAIRE est le fils d’Eugène et Marie LEMAIRE, cultivateurs à Saint-Quentin-en-Tourmont. Les témoins qui ont assisté Eugène, devant le maire, pour déclarer la naissance, sont Philippe Fournier, douanier retraité, et Jean-François Morcant, préposé desLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Henri LEMAIRE, de Saint-Quentin-en-Tourmont

UN JOUR, UN PARCOURS – Marius FERNET, d’Albert

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 12 juillet 1891, Marius FERNET a perdu son père alors qu’il n’était âgé que de 3 ans. Théodore FERNET, le père de Marius, mécanicien de profession, a épousé Marie, une fille d’Englebelmer, dont le père est maréchal-ferrant. LesLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Marius FERNET, d’Albert

UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 11 juillet 1891, Alphonse BEDOT a reçu comme prénoms Marie Constant Frédéric Alphonse. C’est finalement le 4e prénom, celui d’Alphonse, qui a été utilisé pendant sa vie. Ernestine est née à Jumel. Elle a rencontré Vital, un bûcheronLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel