ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Clotaire PETIT, de Régnière-Ecluse

Né le 2 juin 1893, Clotaire PETIT a passé son enfance dans la Rue du Moulin, à Régnière-Ecluse, dans le Ponthieu. On l’appelle rue, mais c’est en réalité une impasse, puisqu’on ne peut pas aller bien loin. A peine descendu quelques dizaines de mètres, on a les pieds dans l’eau. Il n’y a que 4Lire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Clotaire PETIT, de Régnière-Ecluse

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Victorin PRUVOT de Bertangles

Né le 7 août 1891, Victorin PRUVOT est le fils d’un coupeur de velours. C’est devant le maire de Bertangles, village du canton de Villers-Bocage, situé au Nord d’Amiens, que Philippe vient déclarer la naissance de son fils, accompagné de Clovis CORNU, également coupeur de velours, et d’Alphonse PAYEN, garde particulier. Le maire de laLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Victorin PRUVOT de Bertangles

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Clément POTHRON, de Fricourt et de Doingt

Né le 15 mai 1891, Clément POTHRON a vu le jour à Fricourt. Ce village, situé à quelques kilomètres d’Albert, dans la Somme, compte environ 600 habitants avant la Grande Guerre. Il y a une bonne dizaine de fermes, et tous les commerces pour les besoins essentiels sont réunis. Il y a, bien sûr, plusieursLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Clément POTHRON, de Fricourt et de Doingt

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – René RABACHE d’Harbonnières

Né le 14 juin 1891, René RABACHE voit le jour à Amiens. Pourtant, c’est bien à Harbonnières, village du Santerre, qu’il passe la plus grande partie de sa vie. Au milieu du XIXe siècle, les tricotiers à domicile étaient très nombreux à Harbonnières. Mais à l’époque où naît René, ils deviennent rares. Avec la mécanisation,Lire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – René RABACHE d’Harbonnières

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – René LOURMIERE de Bazentin

Né le 17 juin 1892 à Bazentin-le-Grand , René LOURMIERE estle fils du jardinier. Bazentin,  petite commune située au Nord-Est d’Albert, dans la Somme, est coupée en deux par la route menant de Contalmaison à Longueval. Dans le bas, c’est le  chef-lieu nommé Bazentin-le-Petit et dans les hauteurs, au sud de la route, c’est leLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – René LOURMIERE de Bazentin

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Octave VILBERT de Rubempré

Né le 18 octobre 1893, Octave VILBERT est le fils de Firmin VILBERT et de Maria DEVILLERS. Firmin est issu d’une famille de fermiers de Rubempré. Le père de Maria est cordonnier. Le frère de Firmin se prénomme Auguste. Les deux frères sont cultivateurs. Les familles de Firmin et d’Auguste vivent dans la même maison,Lire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Octave VILBERT de Rubempré

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Gaston POIX de Bussy-les-Daours

Né le 26 mai 1891, Gaston POIX habitait à Bussy-les-Daours. Pourtant situé près d’Amiens, Bussy est un petit village paisible, blotti dans la vallée de l’Hallue, à l’écart des deux  grandes voies de communication Amiens-Corbie et Amiens-Albert. Il y a moins de 300 habitants à la fin du XIXe siècle. Bussy, c’est une église, unLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Gaston POIX de Bussy-les-Daours

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Guy de HAUTECLOCQUE de Belloy-Saint-Léonard

Né le 3 août 1892, Guy de HAUTECLOCQUE est le fils d’Adrien de HAUTECLOCQUE et de Marie-Thérèse de WAZIERS. La famille de HAUTECLOCQUE est une famille de l’ancienne noblesse d’Artois, originaire du secteur de Saint-Pol-sur-Ternoise. Elle s’est également implantée dans le département limitrophe en raison de plusieurs unions avec des membres de familles aristocratiques deLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Guy de HAUTECLOCQUE de Belloy-Saint-Léonard

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Marcel OVAERE d’Amiens

Né le 17 mai 1892, Marcel OVAERE est Amiénois. Auguste et Juliette OVAERE, les parents de Marcel, sont originaires des Flandres. Auguste a rencontré Juliette, une fille d’Armbouts-Cappel. Ils se marient à Dunkerque et viennent s’installer à Amiens dans la Somme. Auguste est menuisier. Le travail ne manque pas dans la grande cité picarde. LaLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Marcel OVAERE d’Amiens

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Alcide VEILLY, d’Hardecourt-aux-Bois

Né le 8 juin 1893, Alcide VEILLY se prénomme officiellement Charles Léopold Alcide. C’est ainsi que son père, Albert, l’a déclaré à la mairie de Hardecourt-aux-Bois. Pourtant tout le monde ici l’appelle Alcide. Il est le premier enfant d’Albert et de Myrza HUBERT, deux jeunes originaires du village. Quatre ans plus tard arrive une petiteLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Alcide VEILLY, d’Hardecourt-aux-Bois

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Julien DETAILLE, de Marcelcave

Né le 3 juillet 1891, Julien DETAILLE est fils de tricotiers. Jules et Sidonie sont tricotiers. Ils résident Rue de l’Abbaye, à Marcelcave. Jeunes parents, ils ont déjà deux fils, Albert et Michel, quand le 3 juillet 1891 à 4 heures du matin, naît Julien. Déclaré le jour même,  à 6 heures du soir, àLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Julien DETAILLE, de Marcelcave

UN JOUR, UN PARCOURS – Eloi LEGENDRE de Sourdon

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 4 septembre 1891, Eloi LEGENDRE est le fils d’Henri et d’Héloïse. Le père d’Henri était charretier, et celui d’Héloïse, cultivateur. Henri et Héloïse se sont mariés en 1885 à Sourdon et s’y sont installés, Rue des Vignes. SourdonLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Eloi LEGENDRE de Sourdon

UN JOUR, UN PARCOURS – Xavier ALERBE, d’Allonville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 17 juillet 1891, Xavier ALERBE est le fils d’Eloi ALERBE et de Louise BOURY. Eloi est né à Talmas et Louise à Allonville. Après leur mariage, le jeune couple s’est installé à Allonville chez Xavier FOSSE, l’oncle deLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Xavier ALERBE, d’Allonville

UN JOUR, UN PARCOURS – Auguste DELAMBRE, de Miraumont

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 6 mai 1892 à Miraumont, Auguste DELAMBRE est le fils d’Auguste et de Christine PROYART. Miraumont est un petit bourg de la Somme comptant un peu moins de 1 000 habitants.  La commune est située au Nord duLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Auguste DELAMBRE, de Miraumont

UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 11 juillet 1891, Alphonse BEDOT a reçu comme prénoms Marie Constant Frédéric Alphonse. C’est finalement le 4e prénom, celui d’Alphonse, qui a été utilisé pendant sa vie. Alphonse est le premier enfant de Vital et d’Ernestine BEDOT. ErnestineLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel

UN JOUR, UN PARCOURS – Marius FERNET d’Albert

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 12 juillet 1891, Marius FERNET a perdu son père alors qu’il n’était âgé que de 3 ans. Théodore FERNET, le père de Marius, mécanicien de profession, avait épousé Marie, une fille d’Englebelmer. Marie est originaire d’Englebelmer et laLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Marius FERNET d’Albert

UN JOUR, UN PARCOURS – Les frères BOURDON de Fouilloy

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. La vie n’a pas toujours été simple pour les membres de la famille BOURDON, une famille arrivée à Fouilloy, près de Corbie, à la fin du XIXe siècle. Le père, Alfred BOURDON, est originaire de Lihons et la mère, ElvinaLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Les frères BOURDON de Fouilloy

UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred PITEUX, de Terramesnil

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 7 mai 1891, Alfred PITEUX est le fils d’Alfred PITEUX et d’Anna DUBUS. Alfred père est ouvrier agricole. Anna est couturière. Quand Alfred fils vient au monde, deux enfants sont déjà présents au foyer des PITEUX dans laLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred PITEUX, de Terramesnil

UN JOUR, UN PARCOURS – Henri LEMAIRE de Saint-Quentin-en-Tourmont

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 13 juillet 1892, Henri LEMAIRE est le fils d’Eugène et Marie LEMAIRE, cultivateurs à Saint-Quentin-en-Tourmont. Les témoins qui ont assisté Eugène, devant le maire pour déclarer la naissance sont Philippe FOURNIER, douanier retraité et Jean-François MORCANT, préposé desLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Henri LEMAIRE de Saint-Quentin-en-Tourmont

UN JOUR, UN PARCOURS – Louis JORON de Rollot

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 23 août 1892, Louis JORON est le premier enfant d’une fratrie de six. Louis est le fils d’Achille JORON, originaire de Piennes, petit village de la Somme situé sur l’ancienne voie romaine reliant Noyon à Montdidier. Achille estLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Louis JORON de Rollot

UN JOUR, UN PARCOURS – Georges MERCHEZ, d’Abbeville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 29 mai 1892, Georges MERCHEZ est le fils d’un typographe. Né au numéro 22 de la Chaussée d’Hocquet, à Abbeville, dans la Somme, Georges est le fils d’Arthur MERCHEZ, typographe de profession et de Jeanne PRUDHOMME, couturière enLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Georges MERCHEZ, d’Abbeville

UN JOUR, UN PARCOURS – Félix DUCLAIRE, de Bray-sur-Somme et de Ponthoile

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né  le 16 mai 1893, Félix DUCLAIRE aurait pu vivre toute sa vie à Bray, bourg de la Vallée de la Haute-Somme situé dans un méandre du fleuve Somme. Félix est le fils de Gustave DUCLAIRE et de Mathilde LONGUEVILLE.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Félix DUCLAIRE, de Bray-sur-Somme et de Ponthoile

UN JOUR, UN PARCOURS – Georges LAURENT de Montdidier

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 24 novembre 1891, Georges LAURENT est le fils aîné d’Edmond et de Maximilienne. Quand il a épousé Maximilienne, Edmond effectuait son service militaire au 8e Bataillon de Chasseurs à Pied d’Amiens. Maximilienne était chaussonnière. Edmond est originaire deLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Georges LAURENT de Montdidier

UN JOUR, UN PARCOURS – Ulysse CARPENTIER, de Villers-Bocage

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 25 mai 1893, Ulysse CARPENTIER  est un enfant de l’amour, premier bébé du jeune couple qui vient de se former entre Léocadie OGEZ et Ulysse CARPENTIER. Son prénom, en tant que fils aîné, est le même que celuiLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Ulysse CARPENTIER, de Villers-Bocage

UN JOUR, UN PARCOURS – Albert CACHELIEVRE, de Nesle

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 21 juin 1892, Théophile Jean Albert CACHELIEVRE aura comme prénom usuel Albert, pendant toute sa vie. Albert est originaire de Nesle, comme Claire LEFEVRE, sa mère. Les LEFEVRE tiennent une boucherie, dans la Rue de la Monnaie, àLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Albert CACHELIEVRE, de Nesle

UN JOUR, UN PARCOURS – Léonce OGER, d’Amiens et de Caours

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 29 juin 1892, Léonce OGER a vu le jour à Amiens, dans la Rue Saint-Leu, grâce à l’intervention du Docteur LENOEL.   A Amiens et dans tout le département de la Somme, Jules LENOEL est un homme célèbre.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Léonce OGER, d’Amiens et de Caours

UN JOUR, UN PARCOURS – Narcisse HAMIOT de Brutelles et Woignarue

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 16 mai 1892, Narcisse Honoré HAMIOT est le fils de Narcisse Lucien HAMIOT et de Marie DEFACQUE. Narcisse père est originaire de Cambron près d’Abbeville et Marie de Brutelles, commune en partie installée dans le Hâble d’Ault, vasteLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Narcisse HAMIOT de Brutelles et Woignarue

UN JOUR, UN PARCOURS – Félix ROUX, d’Ennemain

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 12 juin 1891, Félix ROUX n’a jamais connu son père. Sa mère, Irène, porte le patronyme de ROUX. Enfant naturel, Félix s’appellera donc ROUX, comme ses frères aînés, Fernand et Arthur, son frère cadet, Robert, et sa petiteLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Félix ROUX, d’Ennemain

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Léon DORIGNY de Rosières-en-Santerre

Né le 22 septembre 1892, Léon DORIGNY a vu le jour dans le Santerre, comme sa sœur aînée, Marie, et son frère cadet, Georges. Après la naissance de Georges, en 1894, la famille quitte Rosières pour Acheux-en-Amiénois. C’est dans cette commune, entre Doullens et Albert, que naît Gaston en 1896, venant compléter la fratrie. LeLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Léon DORIGNY de Rosières-en-Santerre

UN JOUR, UN PARCOURS – Oscar BOCQUILLON, de Vironchaux

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 1er juillet 1891, Oscar BOCQUILLON est un Vironchellois. Les parents d’Oscar se prénomment Gédéon et Victoire. Gédéon est originaire de Vironchaux. Ménager, il habite chez ses parents, Rue de Crécy, et ne se décide à prendre une épouseLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Oscar BOCQUILLON, de Vironchaux

UN JOUR, UN PARCOURS – Adrien MACLAIRE, de Framicourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 19 juin 1891, Adrien MACLAIRE est un fils d’agriculteur. Qui connaît Framicourt, son village de naissance ? Si le village l’est peu, ce secteur du plateau du Vimeu est bien connu par un monument assez exceptionnel. Framicourt est situéLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Adrien MACLAIRE, de Framicourt

UN JOUR, UN PARCOURS – Nestor CABUZEL de Gézaincourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 20 juin 1891, Nestor CABUZEL est le fils de François CABUZEL et d’Estelle BRETELLE. François est originaire de Gézaincourt et Estelle de Longuevillette, village voisin. Le père de François est mécanicien. François ne suit pas le même chemin.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Nestor CABUZEL de Gézaincourt

UN JOUR, UN PARCOURS – Sadi LECOINTE de Saint-Germain-sur-Bresle et Beaucamps-le-Jeune

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 11 juillet 1891, Sadi Joseph LECOINTE est le fils de Séraphin LECOINTE et de Noémie LEMIRE. Séraphin est originaire de Gourchelles dans l’Oise et Noémie de Beaucamps-le-Jeune dans la Somme. Situées dans deux départements distincts, les deux communesLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Sadi LECOINTE de Saint-Germain-sur-Bresle et Beaucamps-le-Jeune