UN JOUR, UN PARCOURS – Henri DARAN de Yonval

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 28 février 1893, Henri DARAN est l’aîné de la fratrie. Une fratrie d’orphelins. Alors qu’il a un peu plus de huit ans, Henri est pris en charge par l’orphelinat du XVe arrondissement.  Les DARAN sont des Parisiens. HenriLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Henri DARAN de Yonval

UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred ABRAHAM de Rue

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 5 novembre 1892, Alfred ABRAHAM est un enfant de Lannoy. Située au cœur du territoire du Marquenterre, la commune de Rue compte plusieurs hameaux. A la fin du XIXe siècle, quand naît Alfred, ces hameaux étant assez éloignésLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred ABRAHAM de Rue

UN JOUR, UN PARCOURS – Noël DESTEVE d’Abbeville et de Corrèze

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 23 décembre 1892, Noël DESTEVE est le premier enfant de François Desteve et de Marie Anne Besse. François et Marie Anne, qui se sont mariés neuf mois plus tôt, sont de purs Corréziens. François et son épouse sontLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Noël DESTEVE d’Abbeville et de Corrèze

UN JOUR, UN PARCOURS – Marcel CAROUGE d’Abbeville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 27 novembre 1893, Marcel CAROUGE est le premier enfant d’Ernest et d’Hortense. Les parents sont jeunes. Ernest est âgé de 25 ans et Hortense de 23 quand le premier bébé arrive, au numéro 5 de la Rue Bacquet,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Marcel CAROUGE d’Abbeville

UN JOUR, UN PARCOURS – Ernest DULYS de Grand-Laviers

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 14 novembre 1892, Ernest DULYS a vu le jour au Faubourg de Menchecourt, à Abbeville. Ernest est le fils de Jules et de Clémence. Avant son mariage, Jules, né à Etaples dans le Pas-de-Calais, vit à Petit-Laviers, hameauLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Ernest DULYS de Grand-Laviers

LA FIN D’UN REGIMENT PICARD

Il y a 106 ans, des jeunes d’un régiment d’infanterie de la Somme, le 128e RI, ont vécu quelques heures d’enfer, sous les tirs permanents de l’artillerie allemande, à Fontenois, petit hameau de la commune de Saint-Pierremont, dans le département des Ardennes. En pleine retraite de la Bataille des Frontières, l’ordre a été donné auLire la suite LA FIN D’UN REGIMENT PICARD

UN MEMORIAL INDIVIDUEL POUR HONORER AUSSI LES AUTRES

LE 128e RI DE LA SOMME, EN FORET D’ARGONNE Au détour d’un chemin broussailleux, en forêt de Servon-Melzicourt, en Argonne, quelle n’est pas la surprise de découvrir un monument commémorant un combat mené en ces lieux par des jeunes hommes du 128e Régiment d’Infanterie de la Somme, en novembre 1914. Ce monument, aujourd’hui envahi parLire la suite UN MEMORIAL INDIVIDUEL POUR HONORER AUSSI LES AUTRES

UN JOUR, UN PARCOURS – Oscar BOCQUILLON, de Vironchaux

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 1er juillet 1891, Oscar BOCQUILLON est un Vironchellois. Les parents d’Oscar se prénomment Gédéon et Victoire. Gédéon est originaire de Vironchaux. Ménager, il habite chez ses parents, Rue de Crécy, et ne se décide à prendre une épouseLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Oscar BOCQUILLON, de Vironchaux

UN JOUR, UN PARCOURS – Léonce OGER, d’Amiens et de Caours

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 29 juin 1892, Léonce OGER a vu le jour grâce à l’intervention du Docteur Lenoël. A Amiens et dans tout le département de la Somme, Jules Lenoël est un homme célèbre. Ancien directeur de l’Ecole de Médecine, IlLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Léonce OGER, d’Amiens et de Caours

UN JOUR, UN PARCOURS- Fernand DHEILLY, d’Hérissart

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 16 juin 1891, Fernand DHEILLY est un enfant d’Hérissart. Nombreux sont ceux qui portent le même patronyme dans ce petit village du canton d’Acheux-en-Amiénois, au Nord du département de la Somme. Fernand est le fils de Martin DHEILLYLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS- Fernand DHEILLY, d’Hérissart

UN JOUR, UN PARCOURS – Florent-Rosa DAIRAINES, de Miannay

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 13 juin 1893, Florent-Rosa DAIRAINES porte un prénom plutôt original pour un garçon. C’est à Miannay qu’il a vu le jour. Au départ, ça commence plutôt mal, il est déclaré enfant naturel. Sa mère, Rose FREVILLE , faitLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Florent-Rosa DAIRAINES, de Miannay

UN JOUR, UN PARCOURS – Rémy FACQUER, de Brailly-Cornehotte

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 4 juin 1891, Rémy FACQUER est vraiment un enfant de la commune de Brailly-Cornehotte. Maman est originaire de Brailly, et Papa, de Cornehotte. Maman s’appelle Rose FLET. Elle est couturière. Papa s’appelle Alfred FACQUER. Il est maçon. LesLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Rémy FACQUER, de Brailly-Cornehotte

UN JOUR, UN PARCOURS – Charles MOIGNET, de Thuison (Abbeville)

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 3 juin 1893, Charles MOIGNET est un enfant des Faubourgs d’Abbeville. Abbeville est la ville la plus importante de l’Ouest du département de la Somme. Avec ses faubourgs, elle compte presque 20 000 habitants en cette fin deLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Charles MOIGNET, de Thuison (Abbeville)

UN JOUR, UN PARCOURS – Georges MERCHEZ, d’Abbeville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 29 mai 1892, Georges MERCHEZ est le fils d’un typographe. Né au numéro 22 de la Chaussée d’Hocquet, à Abbeville, dans la Somme, Georges est le fils d’Arthur MERCHEZ, typographe de profession et de Jeanne PRUDHOMME, couturière enLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Georges MERCHEZ, d’Abbeville

El fiu d’éch merchand d’parapluies

Une petite histoire en langue picarde qui a été racontée aux habitants de Mons-Boubert (Somme) par Madame France Devismes, le 11 novembre dernier, devant le monument aux morts du village. Une histoire directement en lien avec les recherches menées par notre association. Pieute histouère dins l’grainne. I y o quèques temps, ej vos avouos racontéLire la suite El fiu d’éch merchand d’parapluies