UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 11 juillet 1891, Alphonse BEDOT a reçu comme prénoms Marie Constant Frédéric Alphonse. C’est finalement le 4e prénom, celui d’Alphonse, qui a été utilisé pendant sa vie. Alphonse est le premier enfant de Vital et d’Ernestine BEDOT. ErnestineLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel

UN JOUR, UN PARCOURS – Victor MARECHAL de Thézy-Glimont

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 18 novembre 1892, Victor MARECHAL est le fils d’Ulphius MARECHAL et d’Antonia PILLON. Peu de temps après leur mariage Ulphius et Antonia ont quitté Domart-sur-la-Luce et le Santerre, pour Thézy-Glimont et la Vallée de l’Avre. Si moins deLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Victor MARECHAL de Thézy-Glimont

UN JOUR, UN PARCOURS – Les frères BOURDON de Fouilloy

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. La vie n’a pas toujours été simple pour les membres de la famille BOURDON, une famille arrivée à Fouilloy, près de Corbie, à la fin du XIXe siècle. Le père, Alfred BOURDON, est originaire de Lihons et la mère, ElvinaLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Les frères BOURDON de Fouilloy

UN JOUR, UN PARCOURS – Julien LÉTURGIE de Warvillers et Beaufort-en-Santerre

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 10 février 1891, Julien est le fils naturel d’Apolline LETURGIE. De père inconnu, Julien porte le nom de sa mère. Apolline vit dans la ferme de ses parents Aimé et Elisa, avec ses deux sœurs Zelmire et Marie.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Julien LÉTURGIE de Warvillers et Beaufort-en-Santerre

UN JOUR, UN PARCOURS – Gaëtan CAUET de Vaire-sous-Corbie

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 10 juillet 1891, Gaëtan CAUET est le fils d’Ernest CAUET et d’Eugénie GODEBERT. Ernest CAUET est l’instituteur public de Vaire-sous-Corbie. Il loge avec son épouse et ses garçons, Eugène, Léon et Gaëtan, dans le bâtiment qui abrite l’écoleLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Gaëtan CAUET de Vaire-sous-Corbie

UN JOUR, UN PARCOURS – Charles BLAVET de Parvillers-le-Quesnoy

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 17 octobre 1892, Charles est le fils d’Ulysse BLAVET et d’Anna DUROYON. Ulysse est originaire du Quesnoy-en-Santerre. Son père était bonnetier et sa mère faiseuse de bas. Anna résidait à Laucourt, village au Sud de Roye, distant d’àLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Charles BLAVET de Parvillers-le-Quesnoy

UN JOUR, UN PARCOURS – Léon DORIGNY de Rosières-en-Santerre

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 22 septembre 1892, Léon DORIGNY a vu le jour dans le Santerre, comme sa sœur aînée, Marie, et son frère cadet, Georges. Après la naissance de Georges, en 1894, la famille quitte Rosières pour Acheux-en-Amiénois. C’est dans cetteLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Léon DORIGNY de Rosières-en-Santerre

UN JOUR, UN PARCOURS – Achille GENTE de Vignacourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 7 septembre 1891, Achille GENTE est le fils de Théotime GENTE et Aglaé GODARD. Théotime et Aglaé sont tisseurs à domicile dans leur maison de la Rue de Folle Emprise à Vignacourt. Quand Achille vient au monde, AglaéLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Achille GENTE de Vignacourt

UN JOUR, UN PARCOURS – Lucien MAISON de Lanchères et de Pendé

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 15 mars 1891, Lucien MAISON est le fils de Dosithée MAISON et d’Adelina GROUX. La vie n’a pas été tendre avec Dosithée et Adelina. Tous les deux ont perdu leur père alors qu’ils n’étaient encore que des enfants.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Lucien MAISON de Lanchères et de Pendé

UN JOUR, UN PARCOURS – Emile TÉTU de Tours-en-Vimeu

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 18 août 1891, Emile TÉTU est le fils de Jean-Baptiste TETU et de Rosa GRÉBONVAL. Jean-Baptiste et Rosa sont fermiers dans la Rue d’Ercourt à Tours-en-Vimeu. Honoré, Jeanne, Albert, Angèle, Emile, Alida, Jérémie, Alice et Lucie sont lesLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Emile TÉTU de Tours-en-Vimeu

UN JOUR, UN PARCOURS – Jules VANNIER de Cayeux-sur-Mer

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 24 septembre 1892, Jules VANNIER est le fils d’Emile VANNIER et d’Emilia FOURNIER. Après y avoir passé leur jeunesse et s’y être mariés, Emile et Emilia ont quitté leur village d’Ochancourt près de Saint-Valery-sur-Somme, pour s’installer à Cayeux-sur-Mer.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Jules VANNIER de Cayeux-sur-Mer

UN JOUR, UN PARCOURS – Joseph MENIVAL de Gamaches

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 20 août 1891, Joseph MENIVAL a été longtemps oublié. Joseph est le fils de François MENIVAL, originaire de Gamaches, et de Marcelline Delenclos, de Fressenneville, commune du Vimeu. Joseph et Marcelline ont fait le choix, comme beaucoup deLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Joseph MENIVAL de Gamaches