SE SOUVENIR DE FONTENOIS

Dimanche dernier, plus de cent personnes étaient réunies dans le hameau de Fontenois (commune de Saint-Pierremont – Ardennes) pour rendre hommage aux victimes du 31 août 1914. En présence des élus de la commune, de porte-drapeaux, de reconstituants en tenue d’époque et de membres de familles des victimes, plusieurs textes ont été lus. Deux discoursLire la suite SE SOUVENIR DE FONTENOIS

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Henri HOLLINGUE d’Ault

Né le 22 mai 1891, Henri HOLLINGUE est le fils de François HOLLINGUE et de Clémence DESJARDIN. Clémence se prénomme pour l’état-civil Marianne Augustine, mais à Ault tout le monde l’appelle Clémence. François est boulanger dans la Rue des Fonts Bénits, une rue du centre bourg parallèle à la Grande Rue. Dès son plus jeuneLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Henri HOLLINGUE d’Ault

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Victor TREUNET de Nampont-Saint-Martin

Né le 16 avril 1892, Victor est le fils de Charles TREUNET et de Désirée TIRARD. Charles et Désirée se connaissent depuis toujours. Ils ont grandi côte à côte dans le hameau de Montigny, commune de Nampont-Saint-Martin au Nord-Ouest du département de la Somme. Les parents de Charles étaient cultivateurs. Charles est devenu berger. CharlesLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Victor TREUNET de Nampont-Saint-Martin

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – James LELAURIN et Félix DUVAUCHEL d’Ardennes et de Somme

Né le 18 décembre 1891 à Boulzicourt, commune des Ardennes située au Sud de Charleville-Mézières, James LELAURIN est le fils de Louis LELAURIN et de Marie PERIN. Louis et Marie sont nés, l’un et l’autre, à Boulzicourt. Louis dans une famille de fabricants en ferronnerie et Marie dans une famille d’agriculteurs. Boulzicourt est un bourgLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – James LELAURIN et Félix DUVAUCHEL d’Ardennes et de Somme

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Maurice TURQUET de Bray-sur-Somme

Né le 16 mars 1892, Maurice TURQUET est le fils Charles et de Marie TURQUET. Maurice est le premier enfant du couple. Fils de cultivateur, Charles est devenu également fermier. La famille TURQUET réside Rue des Alloires à Bray-sur-Somme. La commune est un chef-lieu de canton de l’Est du département de la Somme situé àLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Maurice TURQUET de Bray-sur-Somme

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Alphonse GRAVELINE de Cauchy-à-la-Tour

Né le 23 février 1889, Alphonse GRAVELINE est le fils de Benoît GRAVELINE et de Louise CASTELIN. Comme son père et son beau-père, le père de Louise, Benoît est cultivateur à Cauchy-à-la-Tour dans le Pas-de-Calais. Après leur mariage, Louise vient le rejoindre dans la ferme familiale des GRAVELINE, Rue de la Chaussée. Ferdinand est leurLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Alphonse GRAVELINE de Cauchy-à-la-Tour

UN MOMENT CHARGÉ D’ ÉMOTION ET D’HUMANITÉ

INAUGURATION DU LIEU MEMORIEL DE FONTENOIS Il y avait foule hier, dimanche 29 août, dans le petit hameau de Fontenois (17 habitants) pour inaugurer le lieu mémoriel créé par l’association « De la Somme à Bellefontaine » en partenariat avec la commune de Saint-Pierremont (Ardennes). Plus de 200 personnes ont participé à ce moment chargé d’émotion etLire la suite UN MOMENT CHARGÉ D’ ÉMOTION ET D’HUMANITÉ

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Charles CABOCHE de Saint-Ouen

Né le 1er avril 1892, Charles CABOCHE est le fils de Victorine CABOCHE. La naissance de Charles, né de père inconnu, a été déclarée en mairie de Frévent, dans le Pas-de-Calais, par la sage-femme ayant assisté à l’accouchement. Victorine, la jeune maman, n’a que 17 ans. Quand ses parents quittent le Pas-de-Calais pour la ValléeLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Charles CABOCHE de Saint-Ouen

INAUGURATION D’UN LIEU MEMORIEL A FONTENOIS

A l’initiative de l’association « De la Somme à Bellefontaine », un lieu mémoriel a été installé au coeur du hameau de Fontenois (commune de Saint-Pierremont, Ardennes) pour rendre hommage aux victimes du 31 août 1914. Dans ce hameau qui comptait à l’époque 60 habitants, plus de 140 jeunes hommes originaires en majorité de la Somme etLire la suite INAUGURATION D’UN LIEU MEMORIEL A FONTENOIS

UN JOUR, UN PARCOURS – Damien CRESSENT de Toeufles

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 27 septembre 1891, Damien CRESSENT est le fils de Marius CRESSENT et de Léonie PADE. Quand Marius épouse Léonie, originaire comme lui du village de Toeufles, il exerce la profession de tisserand. Mais avec l’industrialisation du tissage, lesLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Damien CRESSENT de Toeufles

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Emile MILLE d’Amiens

Né le 1er février 1893, Emile MILLE est le fils de Jean-Baptiste MILLE et de Maria CAUET. Jean-Baptiste et Maria sont tous deux issus de familles d’hortillons installées depuis plusieurs générations dans le quartier de La Neuville, à Amiens. Situé entre la gare du Nord et la commune de Camon, au coeur des hortillonnages, ceLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Emile MILLE d’Amiens

UN JOUR, UN PARCOURS – Jules VANNIER de Cayeux-sur-Mer

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 24 septembre 1892, Jules VANNIER est le fils d’Emile VANNIER et d’Emilia FOURNIER. Après y avoir passé leur jeunesse et s’y être mariés, Emile et Emilia ont quitté leur village d’Ochancourt près de Saint-Valery-sur-Somme, pour s’installer à Cayeux-sur-Mer.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Jules VANNIER de Cayeux-sur-Mer

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Jean-Pierre PAJOT d’Abbeville

Né le 14 mai 1893, Jean-Pierre PAJOT est le fils de Louis PAJOT et d’Hélène FERRY. C’est dans une maison bourgeoise du centre-ville d’Abbeville que Jean-Pierre voit le jour. Louis, son père, est un enseignant catholique. La vie est confortable pour l’unique fils des PAJOT. Elève particulièrement brillant, Jean-Pierre entre à la Faculté de médecineLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Jean-Pierre PAJOT d’Abbeville

LA FIN D’UN REGIMENT PICARD

Il y a 106 ans, des jeunes d’un régiment d’infanterie de la Somme, le 128e RI, ont vécu quelques heures d’enfer, sous les tirs permanents de l’artillerie allemande, à Fontenois, petit hameau de la commune de Saint-Pierremont, dans le département des Ardennes. En pleine retraite de la Bataille des Frontières, l’ordre a été donné auLire la suite LA FIN D’UN REGIMENT PICARD