ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – les frères WINCKLER d’Abbeville

René est né le 13 septembre 1891 et Michel, son frère cadet, le 24 octobre 1892. René et Michel WINCKLER sont les enfants d’Emile WINCKLER et de Lucie HIVER. Les deux garçons sont nés à Abbeville comme leurs aînés Dorothée, Albert, Paul, Pierre et Emilie. La famille réside au N° 45 de la Rue Saint-Vulfran.Lire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – les frères WINCKLER d’Abbeville

ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Victor TREUNET de Nampont-Saint-Martin

Né le 16 avril 1892, Victor est le fils de Charles TREUNET et de Désirée TIRARD. Charles et Désirée se connaissent depuis toujours. Ils ont grandi côte à côte dans le hameau de Montigny, commune de Nampont-Saint-Martin au Nord-Ouest du département de la Somme. Les parents de Charles étaient cultivateurs. Charles est devenu berger. CharlesLire la suite ILS AVAIENT 20 ANS EN 1914 – Victor TREUNET de Nampont-Saint-Martin

UN JOUR, UN PARCOURS – Noël DUFOUR d’Hem-Hardinval

Né le 25 décembre 1891, jour de Noël, l’enfant a été prénommé Noël. Fils de Charles DUFOUR, cultivateur, et Irma SUEUR, Noël DUFOUR est né à Hem-Hardinval, commune de canton de Doullens dans la Somme. Noël est le 4e enfant d’une fratrie qui en comptera dix. Vingt-trois ans séparent l’aîné, Emile né en 1885, d’Odette,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Noël DUFOUR d’Hem-Hardinval

UN JOUR, UN PARCOURS – Sylla CHERRIERE d’Hallencourt (Wanel)

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 1er mars 1888, Sylla CHERRIERE est un enfant de l’Assistance publique de la Somme. Petit garçon aux cheveux noirs et aux yeux gris, Sylla est élevé à l’orphelinat avant d’être placé dans une famille d’accueil. Les placements dansLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Sylla CHERRIERE d’Hallencourt (Wanel)

UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand LHEUREUX de Mers-les-Bains

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 26 août 1890, Fernand LHEUREUX est le fils d’un commerçant de Namps-au-Mont, petit village de la Somme situé au Sud d’Amiens, dans le canton de Conty. Théophile, le grand-père paternel qu’il n’a jamais connu, était charcutier. Octave, leLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand LHEUREUX de Mers-les-Bains

UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse GRAVELINE de Cauchy-à-la-Tour

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 23 février 1889, Alphonse GRAVELINE est le fils de Benoît GRAVELINE et de Louise CASTELIN. Comme son père et son beau-père, le père de Louise, Benoît est cultivateur à Cauchy-à-la-Tour dans le Pas-de-Calais. Après leur mariage, Louise vientLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse GRAVELINE de Cauchy-à-la-Tour

UN JOUR, UN PARCOURS – Nathanaël DELAPORTE de Feuquières-en-Vimeu

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 27 mars 1891, Nathanaël DELAPORTE est le fils de Joseph DELAPORTE et d’Ambroisine SAGEOT. Joseph DELAPORTE est serrurier dans l’entreprise Davergne à Feuquières-en-Vimeu. La serrurerie est l’activité principale de cette commune de 1 800 habitants. Pour les hommes, lesLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Nathanaël DELAPORTE de Feuquières-en-Vimeu

UN JOUR, UN PARCOURS – Damien CRESSENT de Toeufles

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 27 septembre 1891, Damien CRESSENT est le fils de Marius CRESSENT et de Léonie PADE. Quand Marius épouse Léonie, originaire comme lui du village de Toeufles, il exerce la profession de tisserand. Mais avec l’industrialisation du tissage, lesLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Damien CRESSENT de Toeufles

UN JOUR, UN PARCOURS – Emile MILLE d’Amiens

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 1er février 1893, Emile MILLE est le fils de Jean-Baptiste MILLE et de Maria CAUET. Jean-Baptiste et Maria sont tous deux issus de familles d’hortillons installées depuis plusieurs générations dans le quartier de La Neuville, à Amiens. SituéLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Emile MILLE d’Amiens

LA FIN D’UN REGIMENT PICARD

Il y a 106 ans, des jeunes d’un régiment d’infanterie de la Somme, le 128e RI, ont vécu quelques heures d’enfer, sous les tirs permanents de l’artillerie allemande, à Fontenois, petit hameau de la commune de Saint-Pierremont, dans le département des Ardennes. En pleine retraite de la Bataille des Frontières, l’ordre a été donné auLire la suite LA FIN D’UN REGIMENT PICARD

UN MEMORIAL INDIVIDUEL POUR HONORER AUSSI LES AUTRES

LE 128e RI DE LA SOMME, EN FORET D’ARGONNE Au détour d’un chemin broussailleux, en forêt de Servon-Melzicourt, en Argonne, quelle n’est pas la surprise de découvrir un monument commémorant un combat mené en ces lieux par des jeunes hommes du 128e Régiment d’Infanterie de la Somme, en novembre 1914. Ce monument, aujourd’hui envahi parLire la suite UN MEMORIAL INDIVIDUEL POUR HONORER AUSSI LES AUTRES