7 août 1914 : la mort du Dragon français

Il avait 25 ans.  Le 7 août à 7h30, il est devenu le premier mort Français sur le sol de la Belgique pendant la Grande guerre. Il s’appelait Henri Sebald.

Incorporé au 23e Dragons, il était parti avec d’autres cavaliers français pour mener une mission de reconnaissance à Houffalize, joli petit village situé dans les premières hauteurs de l’Ardenne, à 70 km de Liège et à quelques kilomètres de la frontière du Grand Duché du Luxembourg.

A Houffalize, comme dans de nombreux villages wallons, des arbres avaient été abattus sur toutes les chaussées d’accès et une barricade avait été montée sur la route de Liège pour tenter de ralentir la progression des envahisseurs.

En suivant la voie de chemin de fer, une dizaine de uhlans arrive toutefois à entrer dans la ville, dès le 5 août. Ils réquisitionnent des chambres à l’Hotel du Commerce. Le 7 août au matin, ils sont surpris à leur réveil pour un escadron de plusieurs dizaines de dragons français. Les Allemands se réfugient dans l’écurie de l’hôtel et des coups de feu éclatent. C’est en se rendant dans la cour pour sommer les Allemands de se rendre, qu’Henri Sebald est mortellement touché.

Les Français ripostent alors. Tentent de mettre le feu aux écuries. Trois Allemands sont tués.

Le 8 août,  les 4 hommes seront inhumés ensemble dans une fosse commune.

Apprenti charcutier, Henri Sebald était allemand de naissance. Installée à Versailles, où Henri est né, sa famille opta pour la nationalité française. C’est donc dans l’armée française qu’il a accompli son service militaire, et non en Allemagne.

Un monument a été érigé en 1938, dans la commune, pour lui rendre hommage. En pleine période de montée du nazisme, ce projet initié par les Anciens Combattants belges, avec le soutien de l’Ambassade de France, se veut un symbole de l’amitié franco-belge et des souffrances endurées pendant le mois d’août 1914 si meurtrier pour les 2 pays.

Le corps d’Henri Sebald repose toujours au cimetière communal d’Houffalize.

tombe henri sebald

 

RETROUVEZ TOUTES LES CHRONIQUES QUOTIDIENNES DU DEBUT DE LA GRANDE GUERRE, A PARTIR DU 28 JUILLET 1914, EN CLIQUANT ICI

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s