La banalisation de l’horreur

Rubempré est un petit village de la Somme situé dans l’ancien canton de Villers-Bocage. Un village rural comme beaucoup d’autres dans le département ! Avant 1914, la commune comptait 676 habitants résidant dans 242 maisons. Pendant la Grande guerre, 197 hommes du village ont été mobilisés. C’est peu de dire que chaque famille était concernée.Lire la suite La banalisation de l’horreur

Peut-on dire d’un cimetière qu’il est « beau »?

52 jeunes hommes de la Somme reposent pour toujours dans cet écrin de verdure qu’est le cimetière franco-allemand du Radan, à Bellefontaine (Belgique). Ce cimetière où reposent, côte à côte, les victimes identifiées des terribles combats de Bellefontaine, le 22 août 1914. Français et Allemands. Aujourd’hui, ce cimetière est devenu un lieu de paix. UnLire la suite Peut-on dire d’un cimetière qu’il est « beau »?

La Somme et ses conscrits en 1914

La recherche effectuée depuis mai dernier par nos volontaires bénévoles a déjà permis d’étudier 329 communes de la Somme. A l’occasion de la réunion du samedi 19 octobre, à Daours, et en présence de 42 personnes, dont plusieurs élus de communes samariennes, le président de l’association, Xavier Becquet, a présenté les premiers résultats de cetteLire la suite La Somme et ses conscrits en 1914

Devoir de mémoire transfrontalier

De nombreux Français sont morts en Belgique, pendant la Première Guerre mondiale. Si notre association consacre essentiellement ses recherches au début de la guerre en Wallonie et à la Bataille des Frontières d’août 1914,  une autre histoire franco-belge s’est également écrite d’octobre 1914 à novembre 1918. Dans la partie flamande de la Belgique. Cette histoireLire la suite Devoir de mémoire transfrontalier

Exposition sur le Début de la Grande guerre

Si vous avez aimé nos chroniques quotidiennes sur le début de la guerre 14-18, parues cet été  (encore consultables sur notre site http://www.somme-bellefontaine.fr/le-debut-de-la-grande-guerre), nous vous invitons maintenant à visiter à notre exposition, le dimanche 15 septembre à Daours (entre Amiens et Corbie), de 10h à 18h. Entrée libre (bien sûr!). Cette exposition se tient dansLire la suite Exposition sur le Début de la Grande guerre

5 septembre 1914 : les plantes arrosées de son sang

« Au moment où s’engage une bataille dont dépend le salut du pays, il importe de rappeler à tous que le moment est venu de ne plus regarder en arrière ; tous les efforts doivent être employés à attaquer et à refouler l’ennemi. Une troupe qui ne pourra plus avancer devra, coûte que coûte, garder le terrainLire la suite 5 septembre 1914 : les plantes arrosées de son sang

4 septembre 1914 : champagne et désertion

Il est des symboles à côté desquels les Allemands ne voulaient pas passer. Après avoir, provisoirement, renoncé à entrer dans Paris, l’Etat-major germanique souhaite prendre, au plus tôt, deux villes importantes de l’Est de la France : Nancy et Reims. Nancy, première grande ville après la frontière d’Alsace, n’est quasiment pas fortifiée. Mais restant défendue parLire la suite 4 septembre 1914 : champagne et désertion