UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand GUAQUERE

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 2 août 1892, Fernand GUAQUERE ne se prénommait pas Fernand. Son père, François, avait déclaré sa naissance, à la mairie de Bernay-en-Ponthieu, et avait énoncé les prénoms qu’il lui donnait : Jean Baptiste Alphonse Ernest. Mais, c’est le surnomLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand GUAQUERE

UN JOUR, UN PARCOURS – Edmé CAUET

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 31 juillet 1891, Edmé CAUET habitait près du château de Louvencourt. Edmé est le fils de Fulgence CAUET, journalier agricole, et de Marie Bonnay, couturière. Fulgence est originaire de Vauchelles-les-Authie et Marie de Louvencourt. C’est dans le villageLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Edmé CAUET

UN JOUR, UN PARCOURS – Marcel BOUTTÉ, de Tully

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 25 juillet 1893, Marcel BOUTTÉ a un menton à fossette. C’est à Tully, Rue de Martaigneville, qu’il voit le jour. Son père se prénomme Adrien et sa mère, Louise. Adrien est originaire de la commune et Louise, duLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Marcel BOUTTÉ, de Tully

UN JOUR, UN PARCOURS – Albert DURIER, de Daours

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 19 juillet 1891, Albert DURIER est le fils de Zénobe et de Céleste. Zénobe est originaire de Bussy-les-Daours, et Céleste de Pont-Noyelles. C’est à Daours qu’ils décident d’habiter après leur mariage. Daours est une commune de 650 habitantsLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Albert DURIER, de Daours

UN JOUR, UN PARCOURS – Camille COCQUELIN, de Citernes

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 18 juillet 1892, Camille COCQUELIN est originaire de Citernes. A Citernes, village agricole du plateau du Vimeu, situé près d’Hallencourt, dans la Somme, il y a les COCQUELIN de Citernes et les COCQUELIN originaires du village voisin deLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Camille COCQUELIN, de Citernes

UN JOUR, UN PARCOURS – Xavier ALERBE, d’Allonville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 17 juillet 1891, Xavier ALERBE est le petit-fils d’un charron. La mère de Xavier se prénomme Louise. Originaire, comme elle, du village d’Allonville, au Nord d’Amiens, son père était charron. Eugène ALERBE, le père de Xavier, est ouvrierLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Xavier ALERBE, d’Allonville

UN JOUR, UN PARCOURS – Lucien TOURNEL, de Dompierre et de Lihons

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 16 juillet 1891, Lucien TOURNEL avait reçu les prénoms d’Armand Célestin Lucien quand son père a déclaré sa naissance en mairie de Dompierre. Mais c’est Lucien qui deviendra son prénom usuel. Lucien est le fils d’Armand  TOURNEL, ouvrierLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Lucien TOURNEL, de Dompierre et de Lihons

UN JOUR, UN PARCOURS – Joseph DESANGLOIS, de Vismes-au-Val

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 15 juillet 1892, Joseph DESANGLOIS était ébéniste. Originaire de Biencourt,  à côté du Translay, dans la Somme, Sulpice, le père de Joseph est venu s’installer à Vismes-au-Val après avoir épousé Léontine, une fille du village. Son père étaitLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Joseph DESANGLOIS, de Vismes-au-Val

UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred PADÉ, d’Ault-Onival

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 14 juillet 1892, Alfred PADÉ habitait le lieu-dit Onival, à Ault. Le grand-père d’Alfred est venu s’installer à Ault. Originaire de Lanchères, près de Cayeux-sur-Mer, il exerçait la profession de courtier en mouture. Il a eu deux fils,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred PADÉ, d’Ault-Onival

UN JOUR, UN PARCOURS – Henri LEMAIRE, de Saint-Quentin-en-Tourmont

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 13 juillet 1892, Henri LEMAIRE est le fils d’Eugène et Marie LEMAIRE, cultivateurs à Saint-Quentin-en-Tourmont. Les témoins qui ont assisté Eugène, devant le maire, pour déclarer la naissance, sont Philippe Fournier, douanier retraité, et Jean-François Morcant, préposé desLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Henri LEMAIRE, de Saint-Quentin-en-Tourmont

UN JOUR, UN PARCOURS – Marius FERNET, d’Albert

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 12 juillet 1891, Marius FERNET a perdu son père alors qu’il n’était âgé que de 3 ans. Théodore FERNET, le père de Marius, mécanicien de profession, a épousé Marie, une fille d’Englebelmer, dont le père est maréchal-ferrant. LesLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Marius FERNET, d’Albert

UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 11 juillet 1891, Alphonse BEDOT a reçu comme prénoms Marie Constant Frédéric Alphonse. C’est finalement le 4e prénom, celui d’Alphonse, qui a été utilisé pendant sa vie. Ernestine est née à Jumel. Elle a rencontré Vital, un bûcheronLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel

UN JOUR, UN PARCOURS – Maurice GRY, d’Arquèves

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 9 juillet 1891, Maurice GRY a vu le jour à Arquèves. Arquèves est un village du canton d’Acheux-en-Amiénois, au Nord du département de la Somme, à proximité de la limite avec le Pas-de-Calais. En cette fin du XIXeLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Maurice GRY, d’Arquèves

UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred JOLIS, de Bouillancourt-en-Séry

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 8 juillet 1893, Alfred JOLIS est le fils d’Angéline JOLIS. Il se prénomme officiellement Henri Frédéric, mais tout le monde l’appelle Alfred pendant toute sa vie. Angéline est domestique. Elle vit chez ses parents, Frédéric et Victorine, RueLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred JOLIS, de Bouillancourt-en-Séry

UN JOUR, UN PARCOURS – Louis DELHOMEL, de Montières (Amiens)

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 7 juillet 1891, Louis DELHOMEL se prénomme Louis, comme son père. Faubourg éloigné du centre d’Amiens et de ses anciens remparts, Montières est un village pour tous ceux qui y habitent. Peu d’entre eux se disent Amiénois. C’estLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Louis DELHOMEL, de Montières (Amiens)

UN JOUR, UN PARCOURS – François CARNEAU, de Saint-Nicolas-des-Essarts à Buigny-Saint-Maclou

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 6 juillet 1892, François CARNEAU a vu le jour dans le hameau de Saint-Nicolas-des-Essarts. A Buigny-Saint-Maclou, près d’Abbeville, dans la Somme, à la fin du XIXe siècle, une grande ferme constitue la presque totalité du hameau de Saint-Nicolas-des-Essarts.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – François CARNEAU, de Saint-Nicolas-des-Essarts à Buigny-Saint-Maclou

UN JOUR, UN PARCOURS – Charles DUBOIS, de Cartigny et d’Hervilly

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 5 juillet 1892, Charles DUBOIS n’a pas de père connu.  Fils naturel de Clémence DUBOIS, il est baptisé, le 14 juillet, en l’église de Cartigny. Clémence a 21 ans. Elle est née à Buire-Courcelles. C’est dans ce villageLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Charles DUBOIS, de Cartigny et d’Hervilly

UN JOUR, UN PARCOURS – Gabriel BONIFACE, de Roye et de Saint-Sulpice (Ham)

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 6 juillet 1891, Gabriel BONIFACE aurait pu être rejointoyeur. Adolphe BONIFACE est manouvrier. Dans la commune de Roye, à l’Est du département de la Somme, le travail ne manque pas en cette fin de XIXe siècle. Un atelierLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Gabriel BONIFACE, de Roye et de Saint-Sulpice (Ham)

UN JOUR, UN PARCOURS – Julien DETAILLE, de Marcelcave

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 3 juillet 1891, Julien DETAILLE est fils de tricotiers. Jules et Sidonie sont tricotiers. Ils résident Rue de l’Abbaye, à Marcelcave. Jeunes parents, ils ont déjà deux fils, Albert et Michel, quand, le 3 juillet 1891, à 4Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Julien DETAILLE, de Marcelcave

UN JOUR, UN PARCOURS – Raoul BONNEVAL, de Sorel-en-Vimeu

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 2 juillet 1893, Raoul BONNEVAL était appelé à devenir fermier à Sorel-en-Vimeu. Fils unique d’un couple de fermiers, son avenir était tracé. Sorel-en-Vimeu est un petit village agricole du canton d’Hallencourt, dans la Somme, comptant à peine 200Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Raoul BONNEVAL, de Sorel-en-Vimeu

UN JOUR, UN PARCOURS – Oscar BOCQUILLON, de Vironchaux

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 1er juillet 1891, Oscar BOCQUILLON est un Vironchellois. Les parents d’Oscar se prénomment Gédéon et Victoire. Gédéon est originaire de Vironchaux. Ménager, il habite chez ses parents, Rue de Crécy, et ne se décide à prendre une épouseLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Oscar BOCQUILLON, de Vironchaux

UN JOUR, UN PARCOURS – Georges LEFEVRE, d’Andechy et d’Hangest-en-Santerre

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 30 juin 1892, Georges LEFEVRE est devenu, très jeune, orphelin de père. Arthur LEFEVRE, le père de Georges, n’avait que 34 ans quand il est mort, en janvier 1895. Georges était âgé de deux ans et Paul, sonLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Georges LEFEVRE, d’Andechy et d’Hangest-en-Santerre

UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred HECQUEFEUILLE, de Saint-Ouen

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 27 juin 1892, Alfred HECQUEFEUILLE est originaire de Saint-Ouen, dans la Somme. Fils d’un mécanicien, Henri, et d’une ménagère, Pauline, Alfred voit le jour, au domicile de ses parents, Ruelle Blond, à Saint-Ouen. Le fils aîné se prénommeLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred HECQUEFEUILLE, de Saint-Ouen

UN JOUR, UN PARCOURS – Charles MENTION, d’Arrest

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 25 juin 1892, Charles MENTION a vu le jour Rue de la Crapaudière, à Arrest. Son père, qui porte également le prénom de Charles, est serrurier. Charles père, est originaire d’Arrest, petit village de la Somme situé dansLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Charles MENTION, d’Arrest

UN JOUR, UN PARCOURS – Emile WALLET, de Chepy

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 23 juin 1892, Emile WALLET est originaire de Chepy. Parents nés à Chepy, grands-parents nés à Chepy, le jeune Emile ne pouvait naître ailleurs que dans ce petit village du Vimeu, situé entre Abbeville et Mers-les-Bains, à proximitéLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Emile WALLET, de Chepy

UN JOUR, UN PARCOURS – Albert CACHELIEVRE, de Nesle

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 21 juin 1892, Théophile Jean Albert CACHELIEVRE aura comme prénom usuel Albert, pendant toute sa vie. Albert est originaire de Nesle, comme Claire LEFEVRE, sa mère. Les LEFEVRE tiennent une boucherie, dans la Rue de la Monnaie, àLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Albert CACHELIEVRE, de Nesle

UN JOUR, UN PARCOURS – Marceau MALLET, de Querrieu

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 20 juin 1892, Marceau MALLET est un enfant de la Vallée de l’Hallue. Marceau est le fils d’Alfred MALLET et de Catherine PAUL. Alfred est originaire de Querrieu, Catherine, de Fréchencourt. La rivière L’Hallue, coule entre ces deuxLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Marceau MALLET, de Querrieu

UN JOUR, UN PARCOURS – Adrien MACLAIRE, de Framicourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 19 juin 1891, Adrien MACLAIRE est un fils d’agriculteur. Qui connaît Framicourt, son village de naissance ? Si le village l’est peu, ce secteur du plateau du Vimeu est bien connu par un monument assez exceptionnel. Framicourt est situéLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Adrien MACLAIRE, de Framicourt

UN JOUR, UN PARCOURS – René LOURMIERE, de Bazentin-le-Petit

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 17 juin 1892 à Bazentin-le-Grand , René était le fils du jardinier. Bazentin,  petite commune située au Nord-Est d’Albert, dans la Somme, est coupée en deux par la route menant de Contalmaison à Longueval. Dans le bas, c’estLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – René LOURMIERE, de Bazentin-le-Petit

UN JOUR, UN PARCOURS – Olivier MIANNAY, du Quayet (Allery)

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 15 juin 1893, Olivier MIANNAY est un enfant du Quayet, quartier situé sur les hauteurs d’Allery. Son père, prénommé aussi Olivier, est originaire de Fontaine-sur-Somme, commune bordant le fleuve Somme, située à dix kilomètres d’Allery. Olivier est venuLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Olivier MIANNAY, du Quayet (Allery)

UN JOUR, UN PARCOURS – Florent-Rosa DAIRAINES, de Miannay

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 13 juin 1893, Florent-Rosa DAIRAINES porte un prénom plutôt original pour un garçon. C’est à Miannay qu’il a vu le jour. Au départ, ça commence plutôt mal, il est déclaré enfant naturel. Sa mère, Rose FREVILLE , faitLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Florent-Rosa DAIRAINES, de Miannay

UN JOUR, UN PARCOURS – Félix ROUX, d’Ennemain

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 12 juin 1891, Félix ROUX n’a jamais connu son père. Sa mère, Irène, porte le patronyme de ROUX. Enfant naturel, Félix s’appellera donc ROUX, comme ses frères aînés, Fernand et Arthur, son frère cadet, Robert, et sa petiteLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Félix ROUX, d’Ennemain

UN JOUR, UN PARCOURS – Octave DARGAISSE, de Guillemont

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 11 juin 1893, Octave DARGAISSE a vu le jour à Guillemont, dans la Somme. Village qui ne compte guère plus de 400 habitants, Guillemont est un village agricole comme on en trouve beaucoup sur le plateau du Santerre.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Octave DARGAISSE, de Guillemont

UN JOUR, UN PARCOURS – Georges RIQUIER, de Lamotte-Brebière

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 9 juin 1892, Georges RIQUIER passe toute sa jeunesse à Lamotte-Brebière. Comme son frère, Maurice, Georges a vu le jour à Amiens, mais leur vraie commune de cœur, c’est Lamotte. Ce charmant petit village au bord du fleuveLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Georges RIQUIER, de Lamotte-Brebière