UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand GOSSELIN de Villers-sous-Ailly

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 27 septembre 1892, Fernand GOSSELIN a connu deux villages. Jusqu’à l’âge de 8 ans, il habitait Buigny-l’Abbé, puis, suite au déménagement de la famille, il a connu Villers-sous-Ailly. Les deux communes du Ponthieu, à l’Est d’Abbeville, dans laLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand GOSSELIN de Villers-sous-Ailly

UN JOUR, UN PARCOURS – Armand CRIMET de Brucamps

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 16 août 1892, Armand CRIMET est le fils d’un ouvrier agricole. C’est à Brucamps, village de la Somme de 300 habitants, situé entre Ailly-le-Haut-Clocher et Domart-en-Ponthieu, qu’Armand voit le jour, à six heures du soir. Son père, Louis,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Armand CRIMET de Brucamps

UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 11 juillet 1891, Alphonse BEDOT a reçu comme prénoms Marie Constant Frédéric Alphonse. C’est finalement le 4e prénom, celui d’Alphonse, qui a été utilisé pendant sa vie. Ernestine est née à Jumel. Elle a rencontré Vital, un bûcheronLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse BEDOT, de Jumel