Quand le 120e était à Péronne…

L’exposition « Ils avaient 20 ans en 1914 » organisée par l’association « De la Somme à Bellefontaine » à l’hôtel de ville de Péronne, les 26 et 27 mars, a rencontré un beau succès.

70 personnes avaient assisté à la conférence sur le même sujet animée par l’association le 13 mars dernier dans les locaux de l’Historial de la Grande Guerre. Le week-end du 26 et 27 mars, ce sont plus de de 250 personnes qui ont visité l’exposition composée de 50 panneaux, même si le beau temps printanier incitait plutôt à la promenade en extérieur.

L’exposition a été ouverte en présence de M. Ponchon, adjoint au maire de Péronne et de plusieurs personnalités du secteur. Le député de la circonscription et plusieurs conseillers départementaux ont également visité l’exposition pendant le week-end.

Les visiteurs ont pu s’immerger dans l’histoire du début du XXe siècle des communes de la Somme et découvrir les parcours de vie et de guerre des jeunes hommes lancés, dès le début, dans l’horreur de la Grande Guerre. En moins de 6 semaines de guerre, morts, blessés, prisonniers se sont comptés rapidement par dizaines de milliers. La classe d’âge des hommes qui effectuaient leur service militaire au moment de la déclaration de guerre a été particulièrement touchée par les combats d’août et septembre 1914. Les survivants de ces combats en ont été profondément marqués jusqu’à la fin de leur vie. Ils ont vu tomber tant de copains à leurs côtés.

Un focus a été fait sur les jeunes gens du secteur de Péronne et Roisel comme les frères DAMAY de Péronne, Henri MARCHANDISE et Clément POTHRON de Doingt, Marcel DEMARET de Roisel, Albert TARJET de Templeux-le-Guérard…

Plusieurs membres des familles de ces hommes qui avaient 20 ans en 1914 sont venus visiter l’exposition. Le petit-fils d’Henri MARCHANDISE a été interviewé par le journaliste local du Courrier Picard (publié dans l’édition du 28/03/22)

Cette exposition a été également l’occasion d’évoquer le 120e Régiment d’Infanterie. S’il ne subsiste plus aucune trace de l’ancienne caserne Foy (en contrebas de la Porte de Bretagne), il ne faut oublier l’importance qu’avait la présence d’un tel régiment dans la vie économique et sociale de la commune de Péronne au début du XXe siècle. Des milliers de jeunes hommes de la Somme ont fréquenté la caserne Foy, à l’occasion de leur période de service actif ou pour y effectuer régulièrement des périodes d’entraînement en tant que réservistes.

Un espace « recherches » avait été mis en place dans la salle d’exposition. Grace à l’aide de bénévoles de l’association, de nombreux visiteurs ont pu retrouver la trace d’ancêtres ayant vécu pendant la Grande Guerre.

L’exposition, conçue par des bénévoles, a été organisée en partenariat avec l’association « Mémoire de Doingt-Flamicourt », avec le soutien de la municipalité de Péronne et l’aide de plusieurs commerçants de l’agglomération (Bar Lillois, Boulangerie Grossel, Shana Bar, Le Pub, Au Pays d’Oc, Diagonal, Pizzi, Mathon, Intermarché, Leclerc).

Cette exposition sera à nouveau visible prochainement dans la Somme. De nouveaux parcours de vie de jeunes hommes qui résidaient dans les secteurs de Rosières-en-Santerre et Chaulnes seront dévoilés. L’exposition se tiendra les 14 et 15 mai, de 10h à 18h, à Harbonnières.

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s