UN JOUR, UN PARCOURS – Raoul BONNEVAL

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 2 juillet 1893, Raoul BONNEVAL était appelé à devenir fermier à Sorel-en-Vimeu. Fils unique d’un couple de fermiers, son avenir était tracé. Sorel-en-Vimeu est un petit village agricole du canton d’Hallencourt, dans la Somme, comptant à peine 200Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Raoul BONNEVAL

UN JOUR, UN PARCOURS – Oscar BOCQUILLON

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 1er juillet 1891, Oscar BOCQUILLON est un Vironchellois. Les parents d’Oscar se prénomment Gédéon et Victoire. Gédéon est originaire de Vironchaux. Ménager, il habite chez ses parents, Rue de Crécy, et ne se décide à prendre une épouseLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Oscar BOCQUILLON

UN JOUR, UN PARCOURS – Léon GAMBIER

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 28 juin 1893, Léon GAMBIER n’a pas habité longtemps à Saint-Vaast-en-Chaussée. Alors qu’il était très jeune, ses parents ont déménagé pour aller s’installer dans le village voisin de Flesselles. Le père de Léon, prénommé également Léon, est originaireLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Léon GAMBIER

UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred HECQUEFEUILLE

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 27 juin 1892, Alfred HECQUEFEUILLE est originaire de Saint-Ouen, dans la Somme. Fils d’un mécanicien, Henri, et d’une ménagère, Pauline, Alfred voit le jour, au domicile de ses parents, Ruelle Blond, à Saint-Ouen. Le fils aîné se prénommeLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alfred HECQUEFEUILLE

UN JOUR, UN PARCOURS – Daniel GAMARD

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 22 juin 1892, Daniel GAMARD a comme deuxième prénom Agamemnon, mais personne ne l’a jamais appelé comme ça. Son prénom usuel est Daniel. Daniel naît à Saint-Aubin-Rivière, dans le Sud du département de la Somme. La rivière évoquéeLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Daniel GAMARD

UN JOUR, UN PARCOURS – Albert CACHELIEVRE

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 21 juin 1892, Théophile Jean Albert CACHELIEVRE aura comme prénom usuel Albert, pendant toute sa vie. Albert est originaire de Nesle, comme Claire LEFEVRE, sa mère. Les LEFEVRE tiennent une boucherie, dans la Rue de la Monnaie, àLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Albert CACHELIEVRE

UN JOUR, UN PARCOURS – Marceau MALLET

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 20 juin 1892, Marceau MALLET est un enfant de la Vallée de l’Hallue. Marceau est le fils d’Alfred MALLET et de Catherine PAUL. Alfred est originaire de Querrieu, Catherine, de Fréchencourt. La rivière L’Hallue, coule entre ces deuxLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Marceau MALLET

UN JOUR, UN PARCOURS – Adrien MACLAIRE

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 19 juin 1891, Adrien MACLAIRE est un fils d’agriculteur. Qui connaît Framicourt, son village de naissance ? Si le village l’est peu, ce secteur du plateau du Vimeu est bien connu par un monument assez exceptionnel. Framicourt est situéLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Adrien MACLAIRE

UN JOUR, UN PARCOURS – Olivier MIANNAY

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 15 juin 1893, Olivier MIANNAY est un enfant du Quayet, quartier situé sur les hauteurs d’Allery. Son père, prénommé aussi Olivier, est originaire de Fontaine-sur-Somme, commune bordant le fleuve Somme, située à dix kilomètres d’Allery. Olivier est venuLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Olivier MIANNAY

UN JOUR, UN PARCOURS – Florent-Rosa DAIRAINES

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 13 juin 1893, Florent-Rosa DAIRAINES porte un prénom plutôt original pour un garçon. C’est à Miannay qu’il a vu le jour. Au départ, ça commence plutôt mal, il est déclaré enfant naturel. Sa mère, Rose FREVILLE , faitLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Florent-Rosa DAIRAINES

UN JOUR, UN PARCOURS – Alcide VEILLY

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 8 juin 1893, Alcide VEILLY se prénomme officiellement Charles Léopold Alcide. C’est ainsi que son père, Albert, l’a déclaré à la mairie de Hardecourt-aux-Bois. Pourtant tout le monde ici l’appelle Alcide. Il est le premier enfant d’Albert etLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alcide VEILLY

UN JOUR, UN PARCOURS – Georges MERCHEZ

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 29 mai 1892, Georges MERCHEZ est le fils d’un typographe. Né au numéro 22 de la Chaussée d’Hocquet, à Abbeville, dans la Somme, Georges est le fils d’Arthur MERCHEZ, typographe de profession et de Jeanne PRUDHOMME, couturière enLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Georges MERCHEZ

L’adoption d’un « Sans-famille »

Théodule Jean-Baptiste PANNELIER est né, le 20 juin 1884, à Sénarpont, petit village situé dans la vallée de la Bresle, fleuve frontalier entre le département de la Somme et la Seine-Inférieure (Seine-Maritime, aujourd’hui). Le monde où il est arrivé était celui de la pauvreté et du labeur. Un père domestique de ferme. Une mère, ménagère.Lire la suite L’adoption d’un « Sans-famille »

Une action collective de devoir de mémoire

Notre équipe de collecteurs bénévoles a réussi, en moins de 6 mois, à étudier plus de la moitié des communes de la Somme. Les fichiers de collecte pour 403 communes de la Somme ont été réalisés à partir des registres d’état-civil et des registres matricule consultés sur le site des Archives départementales. Nous sommes enLire la suite Une action collective de devoir de mémoire

La banalisation de l’horreur

Rubempré est un petit village de la Somme situé dans l’ancien canton de Villers-Bocage. Un village rural comme beaucoup d’autres dans le département ! Avant 1914, la commune comptait 676 habitants résidant dans 242 maisons. Pendant la Grande guerre, 197 hommes du village ont été mobilisés. C’est peu de dire que chaque famille était concernée.Lire la suite La banalisation de l’horreur

16 août 1914 : la guerre navale commence

La France ayant officiellement déclaré la guerre à l’Autriche-Hongrie, elle se doit d’assurer l’aide des pays des Balkans qui se sont ralliés à la Triple-Entente, comme la Serbie et le Monténégro. En méditerranée, la marine Austro-Hongroise lance les hostilités. Elle entame  un blocus naval des ports importants du Monténégro afin de préparer une invasion deLire la suite 16 août 1914 : la guerre navale commence

3 août 1914 : la guerre est déclarée

L’Allemagne déclare la guerre à la France. Sans attendre cette déclaration officielle, des missions de reconnaissance allemandes ont déjà franchi, la veille, les frontières françaises de l’Est. Le sous-lieutenant Mayer dirige un détachement allemand de huit hommes dans le sud du Territoire de Belfort. Comme l’avait ordonné l’Etat-major français, les troupes françaises ne devaient pasLire la suite 3 août 1914 : la guerre est déclarée

29 juillet 1914 : la Serbie sacrifiée

Alors que l’Autriche a déclaré, la veille, la guerre à la Serbie et a déclenché le bombardement de Sarajevo, le Ministre britannique des Affaires étrangères, Sir Edward Grey, en accord avec le Président du Conseil français, René Viviani, propose une solution pour éviter que la guerre n’éclate dans toute l’Europe. Il demande à l’Autriche « deLire la suite 29 juillet 1914 : la Serbie sacrifiée

Dans la Somme, mise à disposition des recensements de population jusqu’en 1936

Très bonne nouvelle pour tous les historiens amateurs et les généalogistes ! Alors que nous ne pouvions avoir accès aux recensements de population de la Somme au-delà de 1911, puis 1921 depuis quelques mois, la numérisation de ces précieux documents s’est accélérée, pour notre plus grand bonheur. Dans le cadre de la recherche collaborative, lesLire la suite Dans la Somme, mise à disposition des recensements de population jusqu’en 1936