UN JOUR, UN PARCOURS – Philémon LEMAIRE de Toutencourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 20 novembre 1891, Philémon LEMAIRE était particulièrement attendu. Fils de Fulgence et de Blanche, il a ouvert les yeux dans la ferme de ses parents, Rue de la Montagne, dans la commune de Toutencourt. Attendu et espéré. VoiciLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Philémon LEMAIRE de Toutencourt

UN JOUR, UN PARCOURS – Marcel CAROUGE d’Abbeville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 27 novembre 1893, Marcel CAROUGE est le premier enfant d’Ernest et d’Hortense. Les parents sont jeunes. Ernest est âgé de 25 ans et Hortense de 23 quand le premier bébé arrive, au numéro 5 de la Rue Bacquet,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Marcel CAROUGE d’Abbeville

UN JOUR, UN PARCOURS – Lucien CAZIER de Daours

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 26 novembre 1892, Lucien CAZIER est le fils d’Arthur et d’Adèle, originaires tous les deux de la commune de Daours. Les grands-parents paternels d’Arthur sont ménagers. Des gens simples pour lesquels l’important est de travailler pour vivre. TravaillerLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Lucien CAZIER de Daours

UN JOUR, UN PARCOURS – Julien ASSELINE d’Andainville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 21 novembre 1893, Julien ASSELINE est le deuxième garçon de la fratrie. Ses parents se prénomment Georges et Ernestine. Georges est né à Compainville, à côté de Forges-les-Eaux. Il a passé toute son enfance à Beaufresne, petit villageLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Julien ASSELINE d’Andainville

UN JOUR, UN PARCOURS – Hector DURAND de Cardonnette

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 18 novembre 1893, Hector DURAND est le fils d’Hector et de Noémie. Noémie est originaire de Cardonnette et Hector le père, d’Allonville, village voisin. Le père d’Hector était débitant-cultivateur tout comme la mère de Noémie. Pourtant, même siLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Hector DURAND de Cardonnette

UN JOUR, UN PARCOURS – Albert DEROBERT-MAZURE de Roye

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 16 novembre 1892, Albert DEROBERT-MAZURE est un enfant des « Communes ». La famille DEROBERT-MAZURE de Roye est associée au lieu-dit « Les Communes ». Au milieu du XIXe siècle, Jean-Baptiste y a fondé une famille avec Marie-Rose. Trois garçons sont nés,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Albert DEROBERT-MAZURE de Roye

UN JOUR, UN PARCOURS – Ernest DULYS de Grand-Laviers

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 14 novembre 1892, Ernest DULYS a vu le jour au Faubourg de Menchecourt, à Abbeville. Ernest est le fils de Jules et de Clémence. Avant son mariage, Jules, né à Etaples dans le Pas-de-Calais, vit à Petit-Laviers, hameauLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Ernest DULYS de Grand-Laviers

UN JOUR, UN PARCOURS – Eugène GUEUDRÉ de Bernaville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 12 novembre 1892, Eugène GUEUDRÉ est le premier enfant d’Alphonse et de Jeanne. Alphonse est manouvrier. Jeanne est couturière. Ils ont 24 et 22 ans, viennent de se marier, et ont toute la vie devant eux ! Ce sontLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Eugène GUEUDRÉ de Bernaville

UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse HEMERY de Bouchoir

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 10 novembre 1892, Alphonse HEMERY est le fils de Désiré et d’Angèle. Ils habitent Rue de Rouvroy à Bouchoir. Désiré est ouvrier agricole. Il a quitté son village de Warsy, dans la Vallée de l’Avre, près de Montdidier,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Alphonse HEMERY de Bouchoir

UN JOUR, UN PARCOURS – André MANCHELIN de Friaucourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 7 novembre 1892, André MANCHELIN est le fils d’Adolphe MANCHELIN, notaire à Friaucourt. Louise Maria, la grand-mère paternelle d’André est le fruit de l’union de deux grandes familles aristocratiques bien connues dans le Vimeu maritime. Son père estLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – André MANCHELIN de Friaucourt

UN JOUR, UN PARCOURS – Georges FLAMANT de Driencourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 4 novembre 1892, Georges FLAMANT est le fils de Roland et de Pauline. Pauline est une fille originaire du village de Driencourt. Son mari, Roland FLAMANT, est un Parisien. Il est né Faubourg Saint-Honoré. Roland, artisan couvreur, estLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Georges FLAMANT de Driencourt

UN JOUR, UN PARCOURS – Emile DUVAUCHELLE de Lucheux

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 3 novembre 1891, Emile DUVAUCHELLE a vu le jour à Amiens. Sa mère s’appelle Fidéline DUVAUCHELLE. Le père restera pour toujours « inconnu ». Fidéline est née à Outrebois, au Nord-Ouest de Doullens, dans la Somme. Son père est charpentier.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Emile DUVAUCHELLE de Lucheux

UN JOUR, UN PARCOURS – Julien COTTRELLE de Démuin

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 1er novembre 1891, Julien COTTRELLE a été plus souvent appelé Julio que Julien. Julien est le fils d’Alice COTTRELLE. Est-il le fils d’Emile Wable ? Peut-être. Comme Alice et Emile ne sont pas mariés, les enfants portent tous leLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Julien COTTRELLE de Démuin

UN JOUR, UN PARCOURS – Edmond BECQUIN de Picquigny

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 28 octobre 1893, Edmond BECQUIN a passé sa jeunesse à Picquigny. Le père, âgé de 27 ans, se prénomme lui aussi Edmond. Edmond est couvreur. Juliette, la mère, est ouvrière de fabrique. Elle a 19 ans. Edmond estLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Edmond BECQUIN de Picquigny

UN JOUR, UN PARCOURS – Eugène PRUVOT de Feuquières-en-Vimeu

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 25 octobre 1892, Eugène PRUVOT est le fils de Léon et Clotilde. Quand Léon PRUVOT, le père d’Eugène, meurt, il n’est âgé que de 30 ans. Il laisse Clotilde, son épouse, avec leurs cinq enfants : Albertine, Georges, Lucien,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Eugène PRUVOT de Feuquières-en-Vimeu

UN JOUR, UN PARCOURS – Maurice CARDON de Béalcourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 5 octobre 1892, Maurice CARDON est le fils d’Achiles CARDON. Maurice porte d’ailleurs en deuxième prénom celui de son père, orthographié de la même façon, loin de la Grèce et de la Guerre de Troie. Achiles CARDON estLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Maurice CARDON de Béalcourt

UN JOUR, UN PARCOURS – Raoul WAQUET de Fontaine-le-Sec

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 19 octobre 1893, Raoul WAQUET, qui porte les prénoms de Raoul Joseph Laurent, sera aussi bien appelé Raoul que Laurent pendant toute sa vie, mais jamais Joseph, car c’est le prénom du frère né deux ans avant lui.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Raoul WAQUET de Fontaine-le-Sec

UN JOUR, UN PARCOURS – Octave VILBERT de Rubempré

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 18 octobre 1893, Octave VILBERT est le fils de Firmin, cultivateur, et de Maria. Firmin est issu d’une famille de fermiers de Rubempré. Le père de Maria est cordonnier. Firmin a un frère, Auguste, lui aussi cultivateur. LesLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Octave VILBERT de Rubempré

UN JOUR, UN PARCOURS – Henri EMMANUEL d’Huchenneville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 15 octobre 1892, Henri EMMANUEL est un enfant de l’assistance publique. Il a vu le jour Boulevard Richard Lenoir, à Paris.  C’est tout ce que livre son état-civil. L’identité des parents n’y est pas dévoilée. Catherine Collin, laLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Henri EMMANUEL d’Huchenneville

UN JOUR, UN PARCOURS – Charles GAUIN de Vermandovillers

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 9 octobre 1892, Charles GAUIN se prénomme Florent Arsène Anatole Charles, mais des quatre prénoms, seul le dernier, celui de Charles a été utilisé. Charles est né dans la ferme de ses parents, Arsène et Marie-Marthe, Rue Cagueloire,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Charles GAUIN de Vermandovillers

UN JOUR, UN PARCOURS – Tancrède FLOURY de Conty

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 9 octobre 1893, Tancrède FLOURY est le fils d’Armand et d’Isaline. Armand est bûcheron, mais aussi un peu homme à tout faire. Le père d’Isaline est berger. Ils sont originaires de deux petits villages, Oresmaux, pour Armand, etLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Tancrède FLOURY de Conty

UN JOUR, UN PARCOURS – Clotaire LECLERCQ de Flixecourt

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 8 octobre 1891, Clotaire LECLERCQ a vu le jour à Belloy-sur-Somme. Les parents de Clotaire se prénomment Elie et Amélie. Elie est originaire de La Chaussée-Tirancourt, où ses parents étaient tisseurs. Amélie est originaire de Pont-de-Metz, près d’Amiens.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Clotaire LECLERCQ de Flixecourt

UN JOUR, UN PARCOURS – Kléber DUBERT de Famechon

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 7 octobre 1892, Kléber DUBERT est le 6e des 7 garçons de Céline Pecquet et Francisque DUBERT. Céline est originaire d’une famille de charpentiers de Frémontiers, à l’Ouest de Conty, dans le Sud de la Somme. Le pèreLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Kléber DUBERT de Famechon

UN JOUR, UN PARCOURS – François BECQUET de Mers-les-Bains

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 4 octobre 1893, François BECQUET, comme sa sœur et ses frères, n’a pas vu le jour à Mers. C’est de l’autre côté de la « frontière », sur l’autre rive du fleuve côtier La Bresle, en Seine-Inférieure, que le père,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – François BECQUET de Mers-les-Bains

UN JOUR, UN PARCOURS – Albert OUDART de Bayonvillers

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 30 septembre 1893, Albert OUDART est originaire de Bayonvillers, dans le Santerre. Le village de Bayonvillers se vide de ses habitants, en cette fin de XIXe siècle. Avec la forte diminution de l’activité de bonneterie dans la commune,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Albert OUDART de Bayonvillers

UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand GOSSELIN de Villers-sous-Ailly

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 27 septembre 1892, Fernand GOSSELIN a connu deux villages. Jusqu’à l’âge de 8 ans, il habitait Buigny-l’Abbé, puis, suite au déménagement de la famille, il a connu Villers-sous-Ailly. Les deux communes du Ponthieu, à l’Est d’Abbeville, dans laLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand GOSSELIN de Villers-sous-Ailly

UN JOUR, UN PARCOURS – Léon DORIGNY de Rosières-en-Santerre

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 22 septembre 1892, Léon DORIGNY a vu le jour dans le Santerre, comme sa sœur aînée, Marie, et son frère cadet, Georges. Après la naissance de Georges, en 1894, la famille quitte Rosières pour Acheux-en-Amiénois. C’est dans cetteLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Léon DORIGNY de Rosières-en-Santerre

UN JOUR, UN PARCOURS – Gabriel GRENIER de Tilloloy

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 26 septembre 1893, Gabriel GRENIER est originaire de Tilloloy, dans le Sud-Est de la Somme, en limite du département de l’Oise. A Tilloloy, les ouvriers sont occupés presque exclusivement aux travaux agricoles. Dans le village de 380 habitants,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Gabriel GRENIER de Tilloloy

UN JOUR, UN PARCOURS – Cyrille FAUCHEZ de Crécy-en-Ponthieu

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 25 septembre 1892, Cyrille FAUCHEZ a toujours vécu à Crécy. Il est pourtant né dans le Pas-de-Calais, à Bonningues-les-Ardres, à l’Est de Boulogne-sur-Mer. Ses parents, mariés à Crécy en 1877, ont vécu pendant quelques années dans ce villageLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Cyrille FAUCHEZ de Crécy-en-Ponthieu

UN JOUR, UN PARCOURS – Louis COQUILLARD de Salouël

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 18 septembre 1892, Louis COQUILLARD est le deuxième enfant d’Edmond et d’Eugénie. Le deuxième garçon. L’aîné, né le 7 juin 1891, se prénomme Fernand. Il n’y a aura plus d’autre garçon dans la maison des COQUILLARD, au PetitLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Louis COQUILLARD de Salouël

UN JOUR, UN PARCOURS – Maurice BOULANGER d’Oisemont

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 15 septembre 1891, Maurice BOULANGER est un fils de fermier. Alexis BOULANGER, dont le père était cantonnier, a opté pour la culture. Il a sa propre exploitation, dans la commune de Oisemont, Rue de la Ville au Marché.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Maurice BOULANGER d’Oisemont

UN JOUR, UN PARCOURS – René LANCELLE d’Amiens

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 11 septembre 1892, René LANCELLE est né au-dessus d’une charcuterie. Louis LANCELLE et Emilie DHENAIN habitent dans le Faubourg de Noyon, à Amiens, dans la paroisse Sainte-Anne. Mariés, Louis et Emilie tiennent un commerce de charcuterie, au numéroLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – René LANCELLE d’Amiens

UN JOUR, UN PARCOURS – Joseph GLADIEUX de Lahoussoye

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 10 septembre 1891, Joseph GLADIEUX, aîné de la fratrie, est le fils de Joseph GLADIEUX et de Marie Joly. Joseph, père, est originaire de Montigny-Carotte, dans l’Aisne. C’est le maire de la commune de Montigny-en-Arrrouaise qui a obtenu,Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Joseph GLADIEUX de Lahoussoye

UN JOUR, UN PARCOURS – Hilaire ABADIE de Fransart

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 8 septembre 1891, Hilaire ABADIE voit le jour à Fransart, dans la Somme. Le garçon qui naît, rue d’Hattencourt, en cette fin d’été 1891 porte le même prénom que son père. Il est le premier enfant d’Hilaire et deLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Hilaire ABADIE de Fransart

UN JOUR, UN PARCOURS – Eloi LEGENDRE de Sourdon

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 4 septembre 1891, Eloi LEGENDRE est le fils d’Henri et d’Héloïse. Le père d’Henri était charretier, et celui d’Héloïse, cultivateur. Henri et Héloïse se sont mariés en 1885 à Sourdon et s’y sont installés, Rue des Vignes. SourdonLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Eloi LEGENDRE de Sourdon

UN JOUR, UN PARCOURS – Gaston QUILLET de Bonneville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 1er septembre 1893, Gaston QUILLET est l’enfant unique d’Alphonse et de Célinie QUILLET. Originaires du village de Bonneville, dans le canton de Domart-en-Ponthieu, Alphonse et Célinie sont fermiers dans la commune. Leur ferme est située Rue de Fieffes.Lire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Gaston QUILLET de Bonneville

LA FIN D’UN REGIMENT PICARD

Il y a 106 ans, des jeunes d’un régiment d’infanterie de la Somme, le 128e RI, ont vécu quelques heures d’enfer, sous les tirs permanents de l’artillerie allemande, à Fontenois, petit hameau de la commune de Saint-Pierremont, dans le département des Ardennes. En pleine retraite de la Bataille des Frontières, l’ordre a été donné auLire la suite LA FIN D’UN REGIMENT PICARD