UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand PATTE, d’Athies

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18.

Né le 8 mai 1893, Fernand PATTE résidait à Athies. Ce petit village de l’Est de la Somme comptait plus de mille habitants avant la Grande Guerre. La culture de la betterave et l’exploitation de la sucrerie constituait les activités principales de la commune.

Les parents de Fernand sont domestiques agricoles. Ils habitent rue de Péronne avec leurs 7 enfants. Fernand est le deuxième.

athies 2

Quand il passe le conseil de révision à Ham, Fernand est « valet de charrue » dans la ferme Théry, au village. Bon pour le service, il est incorporé au 72e Régiment d’Infanterie d’Amiens le 1er octobre 1913. La moisson est finie depuis longtemps mais la récolte des betteraves sucrières bat son plein, aussi n’arrive-t-il au régiment que le 28 novembre 1913.

A la déclaration de guerre, le régiment quitte Amiens le 5 août 1914, direction Dun-sur-Meuse. Tous les régiments de la 2e région militaire d’Amiens se retrouvent, au sud du Luxembourg belge, à l’Ouest de Virton. Contrairement à de nombreux régiments de la région picarde, le 72e R.I.  connaît peu de pertes, le 22 août 1914. Il occupait une position de soutien qui lui a permis de ne pas livrer combat. Par contre, début septembre, il prend toute sa place dans la Bataille de la Marne. Fernand est blessé à Maurupt, le 10 septembre, par un éclat d’obus à l’omoplate. Evacué, il rentre au dépôt le 23 janvier 1915. Il repart en renfort de son régiment le 07 février et est de nouveau blessé au genou, par balle, le 25 février 1915, à Mesnil-les-Hurlus dans la Marne. Gravement blessé, il ne revient au front qu’à la fin de l’année 1915. Evacué malade le 28 février 1916, il revient le 24 mars. Il est de nouveau blessé de nouveau blessé à la jambe gauche et au pied droit par éclats d’obus, le 5 avril 1916, au lieu-dit La Corniche, en Argonne. Après une longue période de convalescence, il revient le 3 février 1917. Que se passe-t-il ensuite ? Le 20 mars, il est remis à la gendarmerie et écroué à la prison militaire de Nantes. Passé en Conseil de Guerre pour « Ivresse et rebellions envers la force armée », il est condamné à 2 ans et 3 mois de prison.

Mais avril 1917, s’annonce une bataille que l’état-major français pense décisive. Celle du Chemin-des-Dames, dans le sud de l’Aisne. Alfred est alors sorti de sa prison pour être envoyé au combat. Il rejoint le 65e Régiment d’Infanterie de Nantes. Les combats sont particulièrement meurtriers et les pertes françaises se comptent par dizaines de milliers d’hommes. Alfred est gravement blessé. Transporté à l’ambulance 12/20 de Oeuilly, à l’Est de Soissons, au Sud de Craonne, Alfred ne peut survivre à ses blessures. Il meurt le 3 mai 1917.

Les frères d’Alfred, bien qu’ayant survécu à la guerre, n’en reviendront pas indemnes. Emile, le frère aîné, incorporé au 120e R.I., est blessé une première fois le 22 août 1914, à Bellefontaine (Belgique). De retour au front, il est à nouveau évacué, suite à une grave blessure subie le 23 mars 1915, à Mesnil-les-Hurlus. Il perd l’usage de son bras droit et obtiendra une réforme définitive. Une chance, en temps de guerre ! Malheureusement, le retour à la vie civile sera bien compliqué. Dans le milieu agricole, avoir ses deux bras est bien utile !

Lucien, âgé d’un an de moins que Fernand, est lui aussi gravement blessé à la guerre. Un éclat d’obus, le 13 avril 1916, lui fait perdre l’œil droit. Soigné à L’Hôtel-Dieu de Lyon, il retourne ensuite au front et termine la guerre dans l’Artillerie.

Trois frères sont partis à la guerre. Deux en sont revenus. Comme dans de trop nombreuses familles !

Alfred recevra, à titre posthume, la médaille militaire, le 11 décembre 1919.

L.J et X.B.

« De la Somme à Bellefontaine – 22 août 1914 » – recherche collaborative 1891, 1892, 1893 – Département Somme.  André MELET a réalisé la collecte de données pour la commune d’Athies.

athies 3

Retrouvez d’autres victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18   Articles « UN JOUR, UN PARCOURS » déjà parus sur notre site

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s