Ils avaient 20 ans en 1914

La nouvelle exposition de l’association a été présentée pour la première fois au public dans la salle communale de Grand-Laviers (près d’Abbeville) ce week-end des 2 et 3 octobre.

Autour du thème « Ils avaient 20 ans en 1914 », les visiteurs pouvaient trouver des informations sur le service militaire au début du XXe siècle, sur l’organisation de l’Armée dans la Somme, les régiments, les casernes et découvrir l’histoire des premières semaines de la guerre. Une période pendant laquelle les régiments étaient encore des « régiments de copains de la Somme ». Le début de la guerre a été particulièrement meurtrier. Les régiments de la Somme ont été décimés et les effectifs ont été complétés par des hommes venant de différentes régions françaises.

Cette exposition a permis surtout de mettre en avant des bouts de vie des jeunes du secteur du Ponthieu et du Vimeu qui avaient 20 ans en 1914. A travers du récit de la vie de ses hommes dans leurs communes, c’est l’histoire de la Somme au début du XXe siècle qui est écrite. Les panneaux étaient abondamment illustrés de cartes postales anciennes. Comme pour notre exposition précédente, des bénévoles de l’association accompagnent les visiteurs pour apporter quelques explications complémentaires.

Alphonse BALESDENT d’Abbeville, prisonnier au camp de Holzminden en Allemagne (photo mise à notre disposition par la famille)

Les conditions climatiques particulièrement défavorables n’ont pas empêché les amateurs d’Histoire et de la Grande Guerre de se déplacer en nombre pour visiter l’exposition. Plusieurs visiteurs sont venus avec des documents ou des photos de famille à la recherche d’un aïeul mort ou survivant de la Grande Guerre. Nous avons pu commencer des recherches sur place pour les aider et poursuivrons ce travail après l’exposition pour leur permettre de retracer un bout de la vie de cet aïeul.

Stéphane HAUSSOULIER, le président du conseil départemental de la Somme, était présent ainsi que plusieurs maires et élus du secteur. Il a félicité l’association pour la qualité du travail effectué par ses bénévoles.

A l’initiative de Chistophe MENNESSON, maire de Grand-Laviers, une cérémonie patriotique s’est déroulée le dimanche matin devant le monument aux morts de Grand-Laviers. A cette occasion, le maire a mis en avant l’importance des manifestations qui entretiennent la mémoire collective. Rendre hommage aux victimes de toutes les guerres, c’est oeuvrer pour la Paix. Une paix toujours si fragile.

Fidèle à la démarche initiée depuis sa création en 2017 par l’association, Xavier BECQUET, le président, a profité de ce moment pour évoquer quelques victimes de Grand-Laviers dont les noms ne figurent sur aucun monument aux morts. Retrouvez le texte de cette allocution.

Plusieurs élus du secteur ont exprimé leur souhait d’accueillir cette version « Ponthieu/Vimeu » de l’exposition dans leur commune. Si vous n’avez pu vous déplacer à Grand-Laviers, vous aurez donc encore d’autres occasions de découvrir l’exposition « Ils avaient 20 ans en 1914 ».

Photos: Michèle STOCKLIN-BECQUET

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s