Une année de paix

Nous vous souhaitons une bonne année 2020 !

Il y a plus d’une année maintenant que se sont terminées  les manifestations autour du centenaire de la Grande guerre.  Si ces commémorations ont permis de mettre en lumière de nombreux aspects du conflit,  beaucoup restent à explorer encore.

Beaucoup d’historiens ou amateurs d’Histoire sont maintenant passés à d’autres recherches. Autour de la Seconde guerre mondiale, par exemple, ou d’autres conflits encore plus récents. Ces événements dramatiques méritent également, bien sûr, qu’on s’y intéresse et qu’on tente de mieux les comprendre.

Si certains peuples étrangers, du Royaume Uni ou d’Australie notamment, marquent leur volonté, après le centenaire, de continuer à faire vivre la mémoire des hommes qui ont combattu sur notre sol, au début du XXe siècle, pour nous, Français, cela ne va pas de soi. La meurtrière guerre de 1870-1871 (dont nous commémorerons, en cette année 2020, les 150 ans) a été presque oubliée. La guerre de 1914-1918 ne doit pas l’être. Elle marque encore profondément nos territoires, tout particulièrement dans les départements du Nord et de l’Est de la France. Tout l’Est du département de la Somme a été meurtri et il lui a fallu presque 20 ans pour se reconstruire et réorganiser son territoire. Les générations de jeunes hommes ont été décimées, provoquant de profonds traumatismes et bouleversements dans les populations. Et n’oublions pas également que des millions de ces hommes sont rentrés blessés, malades, gazés, handicapés. N’oublions pas le traumatisme vécu et les conséquences postérieures à la fin de la guerre, pour eux comme pour leurs proches. Pour tous ceux qui sont rentrés de l’enfer, la vie n’a pas continué comme si ce conflit n’avait été qu’une parenthèse. La Première guerre mondiale et ses conséquences ont marqué une majorité de familles françaises, pour plusieurs générations. Sans toujours faire le lien entre des situations (mal ?) vécues et les suites des traumatismes collectifs endurés.

 En 2020, notre association va continuer à s’intéresser à la Grande guerre. De nombreuses histoires d’hommes et de femmes de cette époque restent à raconter. Des histoires d’hommes et de femmes ordinaires qui ont connu une époque si tristement extraordinaire. Nos recherches vont se poursuivre pour retrouver des parcours de vie, des parcours de mort, des parcours de malheur (entrecoupés quelquefois d’instants heureux), afin de tenter de comprendre et d’agir, à notre niveau, pour montrer les conséquences de la guerre sur les humains, pour mettre en évidence les gigantesques dommages collatéraux, bien trop souvent ignorés. Pour rendre hommage à toutes les victimes, que leurs noms figurent sur un monument aux morts ou non.

Parler de la guerre et de ses victimes, c’est aussi vouloir entretenir la paix. C’est l’objectif principal de notre association.

Que 2020 soit, avant tout, une année de paix pour vous et vos proches !

 

 

Illustration : L’arrivée du Poilu, de Benoit Pacaud (AD Allier)

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s