Le maréchal Leclerc et la Grande guerre

Les liens entre le Maréchal Leclerc et la Somme sont bien connus, puisque Philippe de Hauteclocque, dit Leclerc,  y est né le 22 novembre 1902, plus précisément au château du village de Belloy-Saint-Léonard, propriété d’Adrien,  son père.

On connaît le rôle déterminant qu’a joué dans la fin de la Seconde Guerre mondiale celui qui est mort pour la France le 28 novembre 1947 au Maroc, et dont le corps  repose aujourd’hui aux Invalides. Ce qu’on sait moins, c’est que la famille Hauteclocque avait, auparavant, été dramatiquement touchée par la Première Guerre mondiale.

En 1914, alors qu’il n’avait que 12 ans, Philippe Leclerc de Hauteclocque a perdu deux oncles, Henry et Wallerand, frères de son père, Adrien,  ainsi qu’un cousin germain, Bernard, fils de Wallerand, âgé de seulement 18 ans.

Wallerand était né à Amiens, le 05/09/1866. Au moment de l’entrée en guerre, il était lieutenant-colonel du 14e régiment de Hussards d’Alençon. Bernard, son fils, né à Abbeville le 23/05/1896, s’est engagé dès le 2 août 1914, alors qu’il n’avait que 18 ans, et a été incorporé  comme cavalier, au régiment dirigé par son père.  Tous les deux ont été tués quelques jours plus tard, dans un des plus terribles combats de la Bataille des Frontières, le 22 août 1914 à Ethe, commune frontalière de la Province de Luxembourg, en Belgique (voir photo du père et du fils).

Le frère de Wallerand, Henry, était chef de bataillon au 37e régiment d’infanterie. Il a été tué, 4 mois plus tard, à Bikschote, commune située en Flandre occidentale, également en Belgique.

Henry et Wallerand, tout comme le sera également Philippe de Hauteclocque, avaient été élèves du collège de la Providence à Amiens (comme l’actuel Président de la République), démontrant encore plus le lien tissé par la famille avec le département de la Somme.

Contrairement à son cousin germain, Xavier, de 5 ans son aîné, le futur héros de la Seconde guerre mondiale était trop jeune pour s’engager dans la Première.  Xavier y combattit après avoir perdu son père, Wallerand, et son frère, Bernard. A l’occasion d’une mission de renseignements menée dans une ferme occupée par les Allemands dans l’Oise, en juin 1918, et après avoir rapporté de précieux renseignements, il a été blessé. Mission qu’il poursuivra, après la guerre, pour les services secrets français. C’est dans ce cadre qu’il sera empoisonné par les Nazis, en Allemagne, en 1935 et perdra la vie. Xavier, demeurant à Saveuse, près d’Amiens, était proche de Philippe.

L’histoire de la Grande guerre a donc profondément marqué l’histoire de la famille de Hauteclocque. Une histoire de famille samarienne s’inscrivant dans l’Histoire du pays, et dont une page, écrite en partie en Belgique en 1914, a vraisemblablement participé à la construction d’un destin national. Celui du Maréchal Leclerc.

Publié par

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s