UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand BOCQUET et Charles DUMOULIN, de Doullens

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Nés le 30 mai 1892, Fernand BOCQUET et  Charles DUMOULIN sont originaires de Doullens. Désiré BOCQUET, le père de Fernand, est boulanger. Le père de Charles, lui, est ouvrier d’usine. Il s’appelle Alfred DUMOULIN. Ils se connaissent depuis très longtempsLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Fernand BOCQUET et Charles DUMOULIN, de Doullens

UN JOUR, UN PARCOURS – Georges MERCHEZ, d’Abbeville

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 29 mai 1892, Georges MERCHEZ est le fils d’un typographe. Né au numéro 22 de la Chaussée d’Hocquet, à Abbeville, dans la Somme, Georges est le fils d’Arthur MERCHEZ, typographe de profession et de Jeanne PRUDHOMME, couturière enLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Georges MERCHEZ, d’Abbeville

UN JOUR, UN PARCOURS – Léon RENARD, de Beauquesne

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 28 mai 1892, Désiré Alfred Léon RENARD, sera finalement, pendant toute sa vie, prénommé Léon. Rien d’étonnant ! A la fin du XIXe siècle, il arrivait souvent qu’on choisisse un autre prénom usuel que le premier déclaré àLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Léon RENARD, de Beauquesne

UN JOUR, UN PARCOURS – Renaud FOURRIERE, de Bouchavesnes-Bergen

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 27 mai 1891, Renaud FOURRIERE est originaire de Bouchavesnes, petit village agricole du Nord-Est du département de la Somme, situé près des communes de Moislains et de Rancourt, dans le canton de Péronne. Achille FOURRIERE et Marie GELLELire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Renaud FOURRIERE, de Bouchavesnes-Bergen

UN JOUR, UN PARCOURS – Gaston POIX, de Bussy-les-Daours

Victimes de la Première Guerre mondiale – une Somme de vies brisées par 14 18. Né le 26 mai 1891, Gaston POIX habitait à Bussy-les-Daours. Pourtant situé près d’Amiens, Bussy est un petit village paisible, blotti dans la vallée de l’Hallue, à l’écart des deux  grandes voies de communication Amiens-Corbie et Amiens-Albert. Il y aLire la suite UN JOUR, UN PARCOURS – Gaston POIX, de Bussy-les-Daours