2 septembre 1914 : le martyre de la sentinelle

Joffre décide de « reporter le front de quelques marches en arrière ». Cette solution lui offre l’avantage de gagner un peu de temps et de renforcer les 3e et 4e armées françaises, déjà tellement éprouvées par le début de la guerre, par des éléments des 1ère et 2e armées positionnés près de la frontière vosgienne. Joffre, toujoursLire la suite 2 septembre 1914 : le martyre de la sentinelle

1er août 1914 : la guerre ne peut plus être évitée

L’Allemagne, n’ayant reçu aucune réponse favorable à l’ultimatum du 31 juillet, déclare la guerre à la Russie. La Belgique, la France et l’Allemagne décrètent alors la mobilisation générale. Les troupes allemandes envahissent le Grand Duché du Luxembourg par les ponts de Wasserbillig et de Remich. L’armée luxembourgeoise, forte d’une compagnie de 170 volontaires, ne peutLire la suite 1er août 1914 : la guerre ne peut plus être évitée