Il est mort la veille du 22 août!

Quand la 87e brigade d’infanterie, composée du 120e régiment d’infanterie et des 9e et 18e bataillons de chasseurs à pied , est arrivée sur le plateau de Bellefontaine, le 22 août 1914 au matin, pour y livrer une tragique bataille, un jeune homme incorporé dans cette brigade n’était déjà plus là.

La veille, le 21 août 1914, sur les hauteurs Nord-Est de Torgny, petit village belge situé à la frontière avec la France, une patrouille de reconnaissance du 18e BCP s’est retrouvée face à face avec une patrouille allemande. Des coups de feu ont été tirés des deux côtés. Un Français est tombé. Il s’appelait André BULLY et était originaire de la commune de Laleu, dans la Somme. Il avait 21 ans.

Son corps a été déposé dans la chapelle Notre-Dame de Luxembourg, située à 500 m du village, puis inhumé par les habitants dans le cimetière communal. Il y repose encore aujourd’hui.

Dans le cimetière communal de Laleu, un pierre tombale rend hommage à André BULLY, ainsi qu’à ses frères, Laurent et Edmond, morts également pour la France.

Voir la fiche d’André BULLY.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s