Alfred DURIN (Assainvillers)

DURIN Alfred

Né le 16 septembre 1892 à Soissons (Aisne), Alfred Paul DURIN est mort le 22 août 1914 à Bellefontaine, à l’âge de 21 ans.

Il avait les cheveux bruns, les yeux marrons et mesurait 1m63. A priori, il ne savait ni lire ni écrire.

Orphelin au moment du recrutement, il exerçait le métier de bouvier, à Assainvillers, chez son tuteur, Paul Fleury.

durin registre matricule

Recruté à Péronne, il a été incorporé au 120e régiment d’infanterie.

Son nom apparait sur le livre d’or de la commune d’Assainvillers.

livre d or assainvillers

Son nom ne figure pas sur la plaque commémorative de l’église Saint-Denis à Assainvillers et ne semble figurer sur aucun monument aux morts, ni dans la Somme, ni à Soissons.

Sa tombe au cimetière du Radan (Belgique) – N°337:

durin radan